SHARE

Pendant l’assemblée générale de l’UFDG tenue ce samedi, 24 février 2018, à son siège à la Minière, l’ex-ministre de la Communication, Alhouseine Makanéra Kaké a déclaré ceci : « Les Guinéens sont mécontents parce qu’ils estiment que leurs votes n’ont pas été pris en compte. On s’est rendu compte que certains peuvent faire annuler les voix de milliers de Guinéens ».

L’actuel allié du chef de file de l’opposition,  Alhouseine Makanera Kaké a indiqué que si le gouvernement d’Alpha Condé tient à la préservation de la paix, doit lutter contre l’injustice, il doit comprendre que « ces violences post-électorales ont éclaté au lendemain des élections locales parce que la population se sent trahie par ses dirigeants! ».    

‘’Quand vous prenez la commune de Dixinn, il y a eu plus de 5000 voix annulées. Si on veut résoudre un problème, il faut aller à la racine’’, a-t-il ajouté. Il a ensuite lancé un appel « si on veut éviter la haine et la violence, il faut qu’on s’attaque d’abord à l’injustice ».

Momo SOUMAH pour JMI

JMI Copyright ©JustinMorel.info 

Comments

comments

SHARE