SHARE

«Les magistrats ont dissimulé 92 procès verbaux qui valent 7000 voix de l’UFDG à Matoto et également 5400 voix du même parti à Matam en faveur du RPG Arc-en-ciel. Et, je pense que c’est une manière de mettre en cause la quiétude sociale  dans le pays  », a  dénoncé  ce mercredi, 21 février 2018,  le collectif  des avocats de l’UFDG  par la voix de leur président, Me Paul Yomba KOUROUMA, lors d’une conférence de presse tenue ce mercredi, 21 février 2018, à la maison commune des journalistes.

L’objectif était pour le collectif  des avocats du principal parti de l’opposition de faire le point sur l’élection des conseillers communaux et communautaires du 4 février 2018. Dans son intervention, le représentant du collectif des avocats de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), Me Paul Yomba KOUROUMA a déclaré que pendant ces élections locales, les magistrats imbibés du mal  se sont sacrifiés à travers leurs intimes convictions de dérober certains procès verbaux de certaines circonscriptions favorables à l’UFDG en  faveur au parti du pouvoir en place.

«Ils oublient  que leurs comportements indécents face au ce scrutin historique du 4 février dernier font  que la paix et la quiétude sociale  sont mises en cause dans le pays. Et, ce sont eux qui viendront juger ces frustrés. Je trouve que c’est irresponsable de la part de ces personnes qui sont censées de dire la vraie justice », a signalé le conférencier.

Me Paul Yomba KOUROUMA a également précisé que la CENI a publié deux fois un résultat qui est celui de la circonscription de Dalaba, précisément dans la sous-préfecture de Tamoutouré où selon lui, le premier résultat publié par la CENI le 12 février dernier donnait la victoire officiellement à l’UFDG; puis après un recours du RPG à la justice de ladite localité, contestant la victoire du principal parti de l’opposition, ce même résultat a été republié le 16 février dernier  par la CENI, et   a finalement donné  la victoire au parti au pouvoir!

Me Paul Yomba KOUROUMA.  est convaincu que « ces élections locales ont été tripatouillées par la CENI et ses commissions en faveur du RPG Arc-en-ciel. ».

Léon KOLIE pour JMI

Copyright ©  JustinMorel.info

Comments

comments

SHARE