SHARE

Pendant que la situation de la grève du SLECG s’enlise, c’est le dialogue de sourds qui s’instaure entre le syndicat version Aboubacar Soumah et le gouvernement.

Selon les informations données par des journalistes du talk-show « les Grandes Gueules » de la radio partenaire Espace FM, le meneur du mouvement Aboubacar Soumah aurait décliné une invitation au dialogue de l’inspection général du travail.

Le principal meneur du mouvement syndical aurait protesté sur la non-conformité, selon lui, du courrier qui lui été adressé par l’inspection du travail, qui l’aurait invité en tant qu’individu et non secrétaire général du SLECG.

C’est dans ce contexte que le gouvernement a, dans un communiqué rendu public ce Dimanche 18 février 2018, qualifié la grève d’illicite et menacé les enseignants qui s’obstinent à aller en grève, de voir leurs salaires du mois de février suspendus sans aucune possibilité de rappel.

Mamadou Aliou DIALLO Pour JMI

Comments

comments

SHARE