SHARE

Deux semaines après la tenue des élections municipales en Guinée et pendant que la CENI entretient le flou sur la publication des résultats définitifs, certains partis commencent déjà à brandir des menaces.

C’est le cas du principal parti d’opposition dirigé par Cellou Dalein Diallo. Le président de l’UFDG a, en marge de l’assemblée générale du parti, menacé de faire descendre ses militants dans la rue pour exiger le rétablissement des « suffrages volés » à son parti lors des « élections communales ».

Si le leader de l’opposition guinéenne privilégie les voies de recours à travers les juridictions compétentes, il n’exclut toutefois pas de recourir à la rue pour se faire entendre en promettant de  »faire l’évaluation des résultats avant de donner le ton ».

«  Il faut que le vol cesse, on ne peut pas continuer comme ça. Je le maintiens, restez mobilisés. Nous avons usé de tous les recours légaux, nous n’avons pas été entendus. Il nous reste un recours, c’est la rue on usera de la rue pour mettre fin à la fraude sinon notre combat n’aura pas de sens » a t-il lancé à ses militants. 

Mamadou Aliou DIALLO  pour JMI

Comments

comments

SHARE