SHARE

Face à la presse ce jeudi 15 février 2018, le leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), est revenu sur les résultats du scrutin du 4 février et les irrégularités qui, selon  lui, ont été relevées par son parti.

Cellou Dalein Diallo a, au cours de son intervention devant les medias dénoncé « les agissements de la mouvance » qui, selon lui, aurait fait usage « des cartes d’électeurs non retirées par les propriétaires, des procurations dûment signées, mais aussi des bulletins pré-cochés en faveur du RPG qui aurait été retrouvés chez des chefs de quartier ».

Il est ensuite revenu sur le processus de centralisation, en révélant que lorsque le parti au pouvoir s’est senti en position de faiblesse, il aurait fait recours « à la  falsification des PV (procès-verbaux) et au tripatouillage, de manière à pouvoir les rejeter ou les éliminer, ce, partout où l’UFDG est arrivée en tête »,selon lui.

Cela s’est traduit dans les faits, d’après Cellou Dalein, par un « holdup » à Matam, où les résultats de l’UFDG ont été mis à l’actif du RPG, vis versa ; pour Dixinn où l’UFDG avait 17 sièges, le RPG 10 et l’UDG 5 sièges, il accuse les responsables de la CACV (Commission administrative de centralisation des votes), d’avoir reçu des ordres pour manipuler les résultats faveur du RPG

Le président de l’UFDG a ainsi rejeté les résultats annoncés par la CENI, en réitérant que, l’UFDG est arrivée en tête sur l’ensemble des communes de Conakry, excepté Kaloum, et dans toutes les communes de la Basse côte, selon cellou Dalien, sauf Coyah et Boffa, où ce sont des listes indépendantes qui ont raflé la mise.

A suivre et à vérifier.

Mamadou Aliou DIALLO pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE