SHARE

En cette  quatrième journée de la grève  illimitée des enseignants, déclenchée par l’équipe Aboubacar Soumah, semble être suivie partiellement par plusieurs écoles et professionnelles de la capitale guinéenne.

C’est le cas de l’Ecole Nationale des Arts et Métiers (ENAM) située à Coléah dans la commune de Matam, où enseignants et étudiants étaient quasiment absents ce jeudi, 15 février 2018.

On pouvait constater dans l’enceinte de cet établissement professionnel, la présence de quelques membres de la direction de la dite école que nous avons tenté de joindre pour mieux appréhender la situation, cela des enseignants au directeur général de l’ENAM mais en vain.

«Je n’ai rien dit concernant cette sauvage grève qui n’a pas sa raison d’être. D’ailleurs, vous les journalistes, quittez mon établissement dans l’immédiat, sinon  j’appelle les forces de l’ordre », nous a menacés avec un ton coléreux le directeur général de l’ENAM.

Léon KOLIE pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE