SHARE

L’escalade entre le gouvernement et les syndicalistes grévistes s’aggrave de plus en plus. tandis que la grève déclenchée depuis le 12 février paralyse fortement l’école guinéenne, Aboubacar Soumah a menacé de demander le départ des ministres Damantang Abert Camara, ministre de l’emploi porte-parole du gouvernement et celui de l’éducation Ibrahima Kalil Konaté (K2), si le gouvernement ne reconnaissait pas son autorité à la tête de SLECG.

Il a, au cours de cette sortie médiatique, accusé nommément Damantang, le porte-parole du gouvernement, d’être à la manœuvre pour déstabiliser le SLECG, en s’alliant avec l’autre partie de syndicalistes menés par son grand rival Sy Savané.

Aboubacar Soumah a ensuite lancé un ultimatum d’une semaine aux deux ministres, pour ouvrir des négociations directes avec eux sans intermédiaire. Au cas échéant, le syndicaliste dit n’avoir pas d’autres options que de demander de façon irréversible leurs départs.

Mais à qui ? Drôle d’histoire… Triste sort pour les enfants …

 

Fatimata BARRY pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE