SHARE

Les antioxydants sont des molécules qui empêchent l’oxydation de certaines substances chimiques. Ils jouent un rôle de rempart protecteur contre les radicaux libres qui peuvent être source de nombreux problèmes de santé s’ils prolifèrent dans l’organisme. Comment les reconnaître ? De nos jours, les antioxydants sont partout. Pour cause, ils sont reconnus scientifiquement pour leurs vertus anti cancer.

Mais comment les reconnaître ? Facile ! Les antioxydants sont principalement présents dans les fruits et les légumes colorés. Ainsi, c’est le bêta-carotène qui donne la jolie couleur orangée aux carottes, aux abricots et à la patate douce. Le vert des légumes verts à feuille comme les épinards, les pois, l’avocat ou encore, le chou vert, provient de la lutéine et zéaxanthine.

Enfin, c’est le lycopène qui donne sa belle couleur rouge à la tomate ! Grâce à de nombreuses études, il a été découvert que les légumes crucifères et les légumes verts (haricots verts, carottes, tomates, épinards et poivrons) étaient de véritables protecteurs contre le cancer.

Les vitamines : de riches sources d’antioxydants En première ligne, la vitamine C, que ne fabrique pas notre organisme, est un riche antioxydant. On en trouve dans les agrumes (oranges, citrons, clémentines, pamplemousses, kiwis), mais aussi dans les cassis, les baies de Goji, les cynorhodons, les petits fruits rouges, et dans les pommes de terre, fenouils, choux verts, navets, épinards et poivrons côté légumes.

La vitamine E est elle aussi un puissant antioxydant. On la retrouve dans : • Les huiles végétales (germe de blé, argan, colza, tournesol), • Les fruits secs, • L’avocat, • L’asperge, • La tomate, • Le chou, • La mûre, • Et le cassis. Sinon, il y a aussi la vitamine A appelée rétinol.

Notre corps la fabrique à partir du bêta-carotène apporté par des produits d’origine animale comme le foie, le poisson, le fromage et le beurre, ou végétale (abricots, mangues, carottes, persil, algues, légumes vert foncé, patates douces).

Des antioxydants dans les polyphénols Enfin, certains polyphénols sont des antioxydants. Ils portent des noms barbares : quercitrine, génistéine, catéchines ou curcumine (pour le curcuma). Ce sont par exemple les tanins présents dans les lentilles, le raisin, le vin rouge, le thé vert, ou les flavonoïdes du chocolat noir.

Ce dernier se classe d’ailleurs parmi les meilleures sources d’antioxydant car il bénéficie d’un taux d’antioxydants ORAC (mesure de la capacité de l’aliment à neutraliser les radicaux libres) de 13 000 pour 100 grammes. Certains oligo-éléments peuvent être eux aussi considérés comme des antioxydants, comme : • Le zinc (huîtres, bœuf et foie de veau), • Le sélénium (viande, œuf, fruits de mer). Ils luttent en effet efficacement contre le vieillissement de l’organisme.

Enfin, au-delà du risque de cancer, les antioxydants ont d’autres vertus : • Réduction des dommages de l’ADN, • Diminution du taux de cholestérol et de la tension, • Stimulation de la santé des vaisseaux sanguins, du système immunitaire et des bactéries du microbiote.

Source : http://www.grands-meres.net/ antioxydants-les-reconnaitre/#ZsegVBgz4 blyRBZu.99

Comments

comments

SHARE