SHARE

QUEBEC. Février est le mois de l’histoire des Noirs. Un événement et une occasion pour de découvrir et de célébrer la richesse et l’apport des communautés noires à la société. Chaque année, la Table ronde du Mois de l’histoire des Noirs propose un thème pour marquer le mois. Celui de cette année est : NOTRE HISTOIRE S’ÉCRIT CHAQUE JOUR.

De nombreuses activités allant de conférences, des concerts hommage, des pièces de théâtre, des tables de discussion, des expositions et des galas sont prévues. Vous pouvez voir les détails sur la célébration du mois au https://moishistoiredesnoirs.com La présente édition est la 27ème .

Elle témoigne aussi et encore de l’enracinement profond des personnes des communautés noires établies au Québec depuis plus de quatre siècles et de leur engagement présent et futur à faire du Québec une société dynamique, solidaire et inclusive.

Quel impact mesure-t-on de tout cela après 26 ans de célébration de contribution des communautés noires du Québec?

Résultat de recherche d'images pour "Mois de l’histoire des Noirs"

C’est une question légitime qu’il faut se poser. Nos recherches ne nous ont pas permis de trouver des études d’impact quelles qu’elles soient. On ne parle pas d’impact sur la communauté noire mais bien, sur la société québécoise. Depuis toujours, nos analyses, et notre lecture de la célébration du mois de l’histoire des Noirs se sont posées en termes d’impact.

Quel impact cette célébration représente non sur la communauté noire du Québec, mais bien sur la société québécoise. C’est dans la réponse à cette question que se trouve tout le sens de cette célébration. Le mois de l’histoire des Noirs semble jusqu’à présent et largement être encore une affaire de nous dans nous, ou une affaire entre Noirs.

Après 26 éditions, il est peut-être temps de redéfinir cet événement pour lui permettre de joindre efficacement une large majorité de québécois. Il faut réussir à faire passer le message pour conscientiser la grande majorité de la population de l’apport et de la grande contribution des Noirs dans tous les domaines.

Pour nous, la finalité serait de ne plus avoir à célébrer le mois de l’histoire des Noirs. Tout simplement parce que tous les Noirs auraient été considérés par tous, comme des citoyens à part entière. C’est à partir du moment où les Noirs ne seront plus victimes de profilage racial, ne seront plus discriminés à l’embauche par des employeurs tout simplement parce qu’ils sont Noirs.

Montréal Africain

Comments

comments

SHARE