SHARE

La justice vient de trancher dans ce qu’il faudrait bien appeler « l’affaire des logos une solution viable au problème lié à la confusion de logos entre l’UFDG de Cellou  et l’UFDG Renouveau de Bah Oury, à quelques jours des élections communales.

Le Tribunal de Première Instance de Dixinn a, en effet, donné raison ce mardi, 30 janvier 2018, au principal parti de l’opposition en défaveur du camp de l’ex- ministre de la Réconciliation nationale.

Interrogé par un parterre de journalistes, l’avocat du principal parti de l’opposition, Me Paul Yomba  n’a pas caché sa satisfaction face au verdict qui selon lui, demeure la vraie justice.

«Je suis satisfait car la justice a été dite. Je ne peux pas comprendre que Bah Oury puisse se permettre d’imiter le logo d’UFDG au profit de son UFDG Renouveau, en cette période des élections locales. Je pense que la sanction du verdict du juge devrait être plus sévère à l’endroit de Bah Oury,  qui a tenté de violer des principes électoraux », a déclaré Me Paul Yomba.

Puis, l’avocat du camp Cellou a ensuite noté qu’il va saisir la CENI pour prendre les dispositions pratiques pour en fini avec ce problème de logo.

A rappeler que la première plainte du camp Cellou a été déposée au niveau de la CENI où, après examen, les responsables de  l’institution électorale disent n’avoir pas trouvé un compromis à ce litige de logos.

Léon KOLIE pour JMI              01
JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE