SHARE

Le mouvement syndical de l’enseignement est miné depuis quelque temps par une crise grégaire, suite à la grève des  déclenchée par le secrétaire général adjoint du SLECG, Aboubacar Soumah, au mois de novembre 2017, sur toute l’étendue du territoire national exigeant du gouvernement guinéen l’augmentation salariale des enseignants entre autres.

Exclu du syndicat des enseignants  par le patron de l’USTG, Aboubacar Soumah a déclaré par ces termes:« Louis M’bemba Soumah est un vieux, je me demande s’il maîtrise certains principes régissant les centrales syndicales en Guinée. C’est un débile mental. Je continuerai mon combat jusqu’au bout!».

Pour  le patron de l’USTG, Louis M’Bemba Soumah, Aboubacar Soumah n’est pas éligible à ce poste de secrétariat général du SLECG parce que, selon lui, il a été radié du secteur de l’enseignement mis au compte de la fonction publique. «Donc en aucun cas, ce congrès qu’il a amené à ce poste, n’est valable.Il est de nul effet. D’ailleurs, il mérite d’être emprisonné pour ses actes ignobles au sein de notre mouvement ».

Enfin, Aboubacar Soumah a été convoqué ce mercredi, 31 janvier 218, à l’escadron mobile de Matam , par l’ex secrétaire général du SLECG, Sy Savané.

Affaire à suivre !

Léon KOLIE pour JMI   

JMI Copyright © JustinMorel.Info 

Comments

comments

SHARE