SHARE

Un mois après la clôture officielle des dépôts de listes de candidatures et la publication des listes électorales  et celle des bulletins de vote qui ont suivi, les stratégies des différents candidats sont en train de se mettre en branle. Des plus Cocasses au plus sournoises, les stratégies sont en train de se révéler au grand jour.

Parmi les plus remarquables, ce sont les listes de candidatures sans tête du RPG- arc en ciel, parti pouvoir. En principe chaque parti à travers des consultations internes est amené à choisir une tête liste pour chaque liste de candidature dans chaque commune, comme cela est de coutume, le RPG a dérogé à cette règle.

Même si dans le nouveau code électoral, qui contient par ailleurs assez d’insuffisances, il s’agit bel et bien d’un scrutin de listes, donc qui n’oblige pas à fournir de tête liste, la non divulgation par le parti en question de ses têtes de listes viole le principe électif du scrutin. En d’autres termes le RPG peut procéder à des nominations internes aux postes de maire.

Cela laisse donc place à toutes les dérives et retire au citoyen le pouvoir et la possibilité de choisir en fonction de sa compétence et de sa probité, le maire qu’il veut à la tête de sa commune comme cela se passe un peu partout  à travers le monde entier.

La polémique sur cette question a déjà fait réagir plus d’un y compris certains leaders politique qui se sont insurgés contre l’attitude isolée du RPG, c’est le cas de Sidya Touré et de l’UFC qui ont demandé des explications à la CENI.

La commission électorale a pour sa part indiqué qu’au regard de la loi, rien n’impose au parti d’identifier une tête de liste et rejette par la même occasion la responsabilité sur les protagonistes qui, selon elle, a voté la loi électorale.

En somme les militants et sympathisants du RPG vont pour ces élections voter pour un parti sans savoir quelles sont les hommes qu’ils vont élire à la tête de nos mairies, ni leurs projets. Pire au soir du 4 février, si le RPG gagnait une commune, ses électeurs ne sauraient toujours pas qui est le maire….un vote à l’aveuglette où le dernier mot reviens au parti.

Mamadou Aliou DIALLO pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE