SHARE

A quelques encablures du scrutin communal du 4 février 2018, les candidats des partis et  ceux des indépendants bandent leurs muscles dans leurs campagnes espérant gagner le poids électoral de leurs rêves.

Et souvent,contre toute attente, certains partis dans la région forestière notamment, à N’zérékoré centre et à Djéké,  dénoncent l’attitude du RPG Arc-en-ciel qui ne veut pas respecter le calendrier des campagnes tel que décidé par par les démembrements de la CENI dans ces localités.

Ainsi, interpellé cette semaine, par un reporter de justinmorel.info, sur ce sujet d’acuité régionale, le député uninominal de la préfecture de Lola, Dr Christian Sinata Touré a déclaré sans détour que: « le parti RPG viole les programmes des campagnes électorales imposées par la CEPI (Commission électorale préfectorale indépendante) de N’Zérékoré et la CESPI (Commission électorale sous-préfectorale indépendante) de Djéké ».

Le député de l’UPG de feu Jean-Marie Doré a constaté que lorsque le candidat du RPG doit tenir son meeting, les autorités locales exigent mordicus aux responsables des écoles de  mobiliser les élèves et les enseignants  pour le réceptionner. « Ce qui est extrêmement grave pour un scrutin qu’on voudrait crédible et transparent. A cette allure, les choses deviennent inquiétantes », a-t-il dit.

Pour le député de Lola , le plus frustrant, c’est que même à Diéké aussi, le parti RPG Arc-en-ciel  « refuse de respecter le calendrier des campagnes électorales. Il fait ce que lui semble bon! Pourquoi? Nous nous battrons. ». Et Pourtant, les autres partis respectent cet agenda. , a déploré .

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE