SHARE

Le domaine de l’Education nationale et de l’Alphabétisation par la voix de son ministre, Ibrahima Kalil Konaté, vient de radier purement et simplement le secrétaire général adjoint du SLECG, Aboubacar Soumah de la fonction publique, alors que celui-ci mène une grève dans le cadre d’une amélioration des condition salariale des enseignants sur toute l’étendue du territoire national.

Nous vous livrons le contenu intégral du communiqué du ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation  qui fait foi de l’exclusion d’Abounacar Soumah ,

« Suite aux allégations postées sur la toile faisant état de la radiation des effectifs de la fonction publique et du délogement du syndicaliste Aboubacar Soumah de son domicile sis à l’école publique château d’eau (Kaloum), le Ministère de l’Éducation Nationale et de l’Alphabétisation réfute en bloc ces allégations mensongères pour n’avoir jusqu’à l’heure pris aucune initiative de ce genre.

Le Ministère de l’Éducation Nationale et de l’Alphabétisation tient toutefois à informer les citoyens de la réception ce jeudi 18 janvier 2018 d’une déclaration d’exclusion d’Aboubacar Soumah de l’USTG et du SLECG. Ces centrales syndicales demandent par la même occasion la prise des dispositions par le gouvernement pour la sécurisation des concessions scolaires et de la considération des décisions prises à l’encontre de Monsieur Aboubacar Soumah.

Enfin, le département informe de n’hésiter à aucun moment de prendre toutes les mesures administratives contre tout enseignant qui se prêtera à suivre le mot d’ordre d’une grève illégale déclenchée par un syndicaliste exclu.

Les seuls interlocuteurs valables du département restent les centrales syndicales représentatives que sont l’USTG et le SLECG. »

JMI Copyright © JustinMorel.Info 

Comments

comments

SHARE