SHARE

Premier invité de l’émission Face à Face de cette année de ce vendredi, 18 janvier 2018, le Représentant pays de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a présenté sa vision de la situation sanitaire de la Guinée, trois ans après le passage de la maladie à virus Ebola.

Dans cette interview, Pr Georges Alfred Ki-Zerbo a salué les efforts consentis par l’exécutif dans le cadre du développement d’un Plan National de Développement Sanitaire 2015-2024, dont les trois premières années ont été consacrées au relèvement post-Ebola et à l’investissement dans les ressources humaines en santé et à l’augmentation du budget alloué au secteur de la santé. 

«Le passage de la maladie à virus Ebola a également servi d’élément déclencheur qui a conduit à la mise en œuvre de plusieurs réformes dans le cadre de l’amélioration de la santé maternelle, reproductive et infantile », a signalé Pr Georges Alfred Ki-Zerbo.

Selon Pr Georges Alfred Ki-Zerbo, concernant les maladies prioritaires (VIH-SIDA, paludisme, tuberculose), la surveillance épidémiologique a été renforcée et cela a permis aux professionnels du secteur de la santé d’être plus réactifs face à certains risques comme la fièvre jaune et a favorisé le combat contre la rougeole sur la base d’une surveillance renforcée.

 Pr Georges Alfred Ki-Zerbo souhaite qu’en plus de ses nombreux efforts obtenus depuis le passage de la maladie Ebola, que la surveillance de la résilience, le renforcement du système de santé à tous les niveaux et l’implication des communautés soient pris en compte pour éliminer définitivement le risque des épidémies en Guinée.

Au finish, le Représentant pays de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), recommande aux autorités sanitaires que la gouvernance du système de santé soit renforcée au niveau central, régional et préfectoral pour que le secteur de la santé en Guinée soit davantage structuré.

 

Pivi BILIVOGUI pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE