SHARE

Pendant que l’information judiciaire a été annoncée close de façon officielle, dans la foulée la justice guinéenne disculpe deux officiers de hauts rangs du CNDD, à l’époque des faits, en prononçant un non-lieu en leur faveur. Il s’agit notamment de l’actuel gouverneur de Conakry Mathurin Bangoura et de Bienvenue Lamah, un autre officier de l’armée à la tête d’une troupe.

Selon nos confères de Guineematin.com, toutes les parties s’opposent au  non-lieu prononcé, par le pool de juges d’instruction, en faveur des deux anciens éléments de la junte militaire. Parmi eux, il y a d’abord les victimes et les proches de victimes qui ont interjeté appel de cette décision.

Plus surprenant, ensuite, c’est la réaction des principaux accusés dans cette affaire en l’occurrence l’ex-chef de la junte, Moussa Dadis Camara, Aboubacar Diakité (Toumba) son ancien aide de camp et le colonel Moussa Tiégboro. Camara qui ont également tous interjeté appel!

L’énorme surprise dans ce dossier, c’est la non-comparution du général et la non-inculpation de Sékouba Konaté, pourtant numéro 2 de la junte militaire à l’époque des faits.

Mamadou Aliou DIALLO pour JMI

 

Comments

comments

SHARE