SHARE
Pour ce dernier numéro de l’année 2017, l’émission Phiphi Show qui s’est tenue le mois dernier au Mémorial Modibo Kéita avec l’animatrice Nana Diaby avait une certaine envergure.
 
Connue sous le nom de Phiphi , sa traditionnelle coiffure avait disparu. On pouvait remarque une différence de longueur au niveau des mèches de l’animatrice. Image différente de ce qu’elle avait l’habitude de dégager au cours des émissions passées.
 
C’est vêtue d’une robe de Bazin de couleur rouge et gris qu’elle a abordé le thème de ce dernier numéro portant sur « le financement de la formation professionnelle : enjeux et création d’emplois au Mali ». Pour pouvoir le développer, Phiphi a invité Mr Mohamed Albachar Touré, directeur général du Fonds d’Appui à la Formation et à l’Apprentissage (FAFPA) . Malgré son agenda très chargé, l’invité du soir a accepté son invitation car « Phiphi est une jeune malienne courageuse et surtout audacieuse » a-t-il laissé entendre.
 
Pour rappel , il devait aller à l’extérieur du Mali, mais a préféré rejoindre le plateau de la team PHIPHI + car l’animatrice a « toujours retenu son attention » . A l’écoute de son public qui tient compte des propos de l’invité, elle a su mettre l’ambiance avec son charisme .Et surtout, Nana Diaby pose toutes sortes de questions afin d’édifier son public, même « les questions fâcheuses » : une façon d’indiquer que l’émission diffusée les samedis sur l’ORTM ( télévision d’Etat) n’a pas de tabous.
 
Au cours des séances questions- réponses entre l’invité et le public, une femme leader a ouvertement interpellé de Mr Mohamed Albachar Touré sur l’importance des femmes dans le domaine de l’emploi pour le développement d’un pays. Selon cette dame à qui le micro a été tendu « , il ne peut pas y avoir de développement sans les femmes qui aussi ont leur contribution à apporter ». Elle estime qu’en tant que femme leader drainant plus de 15 associations, elle doit être accompagnée par le FAFPA pour le développement de notre cher Mali. « Si une femme gagne un défi,c’est son mari qui gagne, ses enfants et tout son entourage », a-t-elle déclaré.
En réponse, Mr Albachar a promis faire ce qu’il peut afin d’aider les femmes et les jeunes à se prendre en charge .
 
Enfin les deux mots retenus par Phiphi au cours de ce dernier numéro de l’année sont l’engagement car selon elle, sans engagement rien ne peut avancer, étant donné que ce qui passe à l’esprit ne peut se réaliser qu’avec l’audace . C’est grâce à elle que l’Oprah Winfrey du Mali a pu avoir le Directeur Général du FAFPA comme invité du dernier numéro de son émission de l’année 2017.
Ce  qui pourrait expliquer le sujet de sa rubrique ‘’ Leçon du jour ‘’ portant sur : le vivre ensemble en société . Car entre maliens , on finit toujours par se comprendre. Vivement 2018 !
 
ATIYATOU COULIBALY (Journal LEPOINT)

Comments

comments

SHARE