SHARE

Au cours de l’assemblée générale hebdomadaire du principal parti de l’opposition, qui a eu lieu  samedi dernier à la Minière, le fédéral du parti à Dinguiraye a accusé son préfet d’avoir bloqué les cartes d’électeurs des militants de l’UFDG. Ce qui va particulièrement déplaire à la députée Mariam Tata Bah, qui va tenir un discours de ‘’ va t’en guerre ‘’ contre les préfets et sous-préfets.

«Qu’est-ce qui vous empêche de partir récupérer vos cartes de la main de ces caïmans, ou bien vous voulez qu’ils votent pour Alpha Condé ? C’est toujours comme ça. Ils retiennent les cartes avec eux, après c’est à travers c’est cartes-là qu’ils envoient des gens dans les différents bureaux de vote pour cocher devant leurs candidats. C’est-à-dire le candidat du RPG Arc-en-ciel », a déclaré la députée Mariam Tata Bah.

Elle a ensuite dit qu’il est hors de question de les laisser faire: « Il faut casser la gueule à tout préfet, sous-préfet, tout membre de bureau de vote qui essaierait de retenir vos cartes. Ne cherchez pas à savoir, il y a quoi à faire. Avec le RPG, il faut la violence. S’ils veulent ils n’ont qu’à partir dire, il y a un député de l’UFDG qui incite à la violence. Celui qui retient ma carte je vais le violenter, pour qu’il me la rendre… »,a-t-elle noté.

De tels propos  ne sont pas de nature à créer un climat électoral pacifique.

A chacun de se ressaisir. Aux tricheurs d’arrêter leur sale besogne et aux acteurs politiques de maîtriser leurs nerfs et surtout d’éviter les commentaires incendiaires.

Léon KOLIE pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE