SHARE

En 1976, le National Cancer Institute des Etats Unis a, dans un rapport interne jamais diffusé au public, affirmé que les feuilles de corossol avaient le pouvoir de détruire les cellules cancereuses. Il l’a fait dans un rapport interne, jamais diffusé au public.

Ce n’est qu’en 1997 que le professeur Jerry MacLaughin de l’université publique à West Lafayette, Indiana a fait une recherche, rendue publique qui reprenait les conclusions du rapport précédent. Dans ce résumé Article de l’université de Purdue 1996 qu’il affirme que les composants actifs du corossol, les acétogénines, ont un pouvoir égal ou supérieur à l’adryamicine de la chimiothérapie, contre les cellules cancéreuses du pancreas et du poumon.  De nombreuses universités ont prolongé ces travaux. Ainsi, en 1999  la faculté de médecine de l’Université catholique de Corée a remarqué que le corossol détruit les cellules atteintes du cancer mais épargne les cellules saines, et avec une puissance supérieure à celle de l’adriamycine. A Purdue, MacLaughin poursuit ses travaux avec son équipe et découvre en 2000 que les composants actifs du Corossol fonctionnent en bloquant les sources d’énergie des cellules cancéreuses. Depuis d’autres universités ont complété ces recherches autour des acétogénines, très nombreux, du mode d’inhibition du cancer et des types de cancer concernés. Les cancers cités sont: cancer du sein, cancer du colon, cancer de la prostate, cancer du poumon, cancer du rein, cancer du pancréas. Une grande compagnie pharmaceutique des USA a essayé pendant plusieurs années de synthétiser les molécules actives du corossol (son nom n’est pas révélé pour protéger le secret industriel et la source interne qui a fait fuiter l’information). Ces travaux n’ont pas abouti, mais ils prouvent que les laboratoires pharmaceutiques sont eux aussi convaincus des propriétés du corossol. Voici deux sources venant des USA qui détaillent cet historique:  cancercure.com et Health Science Institute  dans son journal en pdf de janvier 2001, avec des liens vers les résumés des recherches.

En 2002 des chercheurs japonais font le pas d’une étude  in vivo, sur des animaux en leur injectant des cellules atteintes du cancer du poumon. Un tiers ne recevait aucun traitemant, un tiers de la chimiothérapie officielle et un autre tiers le principe actif principal  du corossol. L’étude conclut à la réduction des inflammations tumorales.

En 2014, c’est la FAO (Food and Agriculture Organisation, organisme des Nations Unies) qui publie un rapport ré affirmant les propriétés anti cancéreuses du corossol.  Ce rapport, s’il n’apporte rien sur le plan scientifique apporte la caution morale d’une grande et respectable institution. Voici un lien vers le résumé de ce rapport Rapport de la FAO sur les propriétés anti cancer du corossol du Pr Bridgemohan.

    Les articles que j’ai cité sont en anglais.  Le site www.anti-cancer.activite.eu a fait une page sur le corossol et sur les différentes techniques anticancer de la médecine « officielle » et de la médecine naturelle. C’est en français et un peu plus clair..

Le site américain Cancer Tutor est géré par des chercheurs scientifiques indépendants organisés dans l’  Independent Cancer Research Foundation, Inc. (ICRF) basée pres de Salt Lake City, Utah. Il recommande le corossol (et la papaye) en traitement de certains cancers. Il recommande de ne pas en prendre en plus des traitements traditionnels car ils peuvent être contradictoires. Voir la page, en anglais www.cancertutor.com/graviola sur le corossol.

 Corossol et cancer: argumentaires contre

Cancercenter.com, le site des centres de traitement du cancer des USA met en garde. Il reconnaît que le corossol a pu avoir des effets bénéfiques dans certains cas mais, faute d’études sur des larges populations, préconise les chimio thérapies.Voici leur page en anglais Avis des experts contre le corossol Ne pas oublier que c’est leur commerce  de vendre des chimiothérapies ou des rayons.  De nombreux sites de cliniques ou d’organismes officiels utilisent ce même argument, véridique, de l’absence d’étude sur des populations humaines et de protocole validé par les autorités sanitaires. On peut s’interroger sur ce qui empêche la réalisation de telles études, dont la Sécurité Sociale et les populations auraient beaucoup à gagner. Quant aux malades, doivent ils, en attendant,  accepter de mourir des chimiothérapies ? Une telle étude nuirait elle à des intérêts privés ?

Une étude à la Guadeloupe faite par l’AFSSA (Agence Française de Sécurité SAnitaire) a constaté un lien statistique entre l’abus prolongé du fruit ou des tisanes et la maladie de Parkinson. Voici le rapport: Corossol et Parkinson AFSSA Mais pas de risque pour le touriste passant une semaine sous les tropiques. Le corossol en fruit est à éviter quand même en cas de troubles nerveux. Voir lien.  Cette étude est de plus en plus remise en cause, et l’on pense que la statistique élevée de maladie de Parkinson parmi les consommateurs de corossol proviendrait de terrains contaminé par des métaux lourds comme l’aluminium.

 Le site hoaxbuster est un chasseur de rumeurs fausses. Il a fait un article Hoaxbuster et corossol sur un texte étrange, mal écrit, au ton « complotiste », qui tournait sur Internet vers 2010 2012.  En fait hoaxbuster ne se prononce pas sur les propriétés du corossol, mais met en garde contre l’auteur du mail. Un escroc a été arrêté au Royaume Uni car il vendait à un prix exorbitant des cures miracle à base d’extrait de corossol. Escroc au Royaume Uni. Peut être est il la source du spam douteux dénoncé par hoaxbuster. L’existence de comportements aussi odieux n’est rendue possible que par le blocage fait au public, à la fois de l’information et d’un accès normal au produit qui soigne.

Médecines du Sud, médecines du Nord

Dans les pays du Sud cohabitent plusieurs formes de médecines. Il y a des guérisseurs traditionnels exerçant avec des plantes ou des pratiques magico religieuses. Il y a aussi des médecins et des spécialistes scientifiques identiques aux nôtres. Mais, après le diagnostic, les patients peuvent s’orienter vers les médicaments chimiques vendus en pharmacie ou vers les herboristes. Voici un article, d’un américain, en Anglais Corossol contre le cancer au Pérou    expliquant que au Perou on se soigne du cancer avec les feuilles de corossol, très abondantes. Mais aux Etats Unis, une agence officielle explique que les extraits de corossol vendus comme anti cancers sont sans efficacité prouvée ! Au Sénégal, lors d’une émission en Wolof sur la chaîne 2STV,  sur le cancer du sein, 2STV Cancer du sein le corossol est cité à partir de la 54e minute et la femme qui parle ensuite, le Dr Rokhaya Niang en vante les effets.

Dans les pays du Nord, tous les guérisseurs traditionnels par les plantes et l’herboristerie ont été interdits. Certains avaient un réel savoir, d’autres étaient des charlatans. Le positivisme scientifique et l’accès aux soins facilité par la Sécurité Sociale ont fait faire table rase de tout cela. Mais nous avons ainsi perdu nos savoirs traditionnels. Un timide retour en arrière a eu lieu récemment avec l’option phytothérapie des études de médecine. Mais les médecins ne peuvent prescrire les plantes brutes vu que le métier d’herboriste est interdit depuis une ordonnance…… du Maréchal Pétain.   Les seuls médicaments et protocoles de soins ceux autorisés par les autorités sanitaires après de longues et coûteuses procédures de test que seuls de grand laboratoires peuvent financer. Or,  ces grands laboratoires ne sont pas des organismes publics mais des entreprises privées dont le but est le profit et non la santé publique.  De récents scandales, en France ont montré les liens financiers entre des laboratoires privés et les dirigeants politiques. C’est tout cela qui fait que des protocoles de soins du cancer à partir du corossol ne sont pas étudiés, malgré les résultats de recherches scientifiques en sa faveur.

Corossol et prostate

L’hypertrophie de la prostate est une maladie courante chez les hommes un peu agés. Elle est due à une tumeur, pas toujours cancéreuse qui accroît le volume de la prostate qui va bloquer les canaux urinaires. Des scientifiques ont montré que le corossol tueur de tumeurs, s’attaque à celle de la prostate comme à toutes les autres. L’hypertrophie de la prostate est décrite ici dans Wikipedia_prostate, et voici le résumé des recherches (en anglais) Recherche sur l’hypertrophie de la prostate et le corossol .  Ces recherches ont été faites uniquement « in vitro » sur des cellules de tumeur de prostate, mais  là non plus, toujours pas de tests sur des populations.

Corossol et hypertension

L’usage traditionnel du corossol contre l’hypertension, cité par www.inkanatural.com à la Jamaïque est confirmé par les tests en laboratoire. C’est aussi en Jamaïque qu’une recherche Recherche sur l’hypertension et le corossol en Jamaïque sur des rats a été faite pour voir  les effets du corossol contre l’hypertension. La conclusion est que le corossol réduit la tension artérielle de façon significative. Mais là encore, pas d’essais contrôlé sur des populations.

Corossol et diabète

Certains peuples d’Amazonie utilisent traditionellement les feuilles de corossol contre le diabète. Cet usage traditionnel a été confirmé par des expériences sur des rats, effectuées par des scientifiques Sud africains. Comme pour le cancer, il n’y a pas eu d’études poussées sur l’homme, ce qui bloque les prescriptions.Voir www.medicalhealthguide.com, un site de santé par les plantes, en anglais. Concernant le diabète, il donne un lien vers le résumé de l’étude en Afrique du Sud, en anglais : www.ncbi.nlm.nih.gov.

Corossol et cholestérol

La lutte contre le cholesterol et l’obésité n’est pas un souci des amérindiens, c’est une maladie de civilisation liée au mode de vie occidental. Une étude faite en Indonésie sur des rats conclue que le corossol a le même pouvoir contre la prise de poids qu’une autre molécule utilisée couramment, la simvastatine. Recherche Bandung sur le corossol et cholestérol

Usages antiparasites et antimicrobiens

Les graines concassées sont utilisées contre les poux au Pérou et à la Jamaïque ce sont les feuilles fraiches d’apres www.inkanatural.com.

L’usage anti microbien est connu contre la grippe, la dysenterie.

Utilisation traditionnelle des feuilles

Le site www.inkanatural.com dans sa page en français recense les utilisations traditionnelles dans la zone d’origine de l’arbre:

Extrait: « 

  • Dans les Andes péruviennes, un thé de feuilles est utilisé contre la grippe, et la graine concassée est utilisée pour tuer les parasites.
  • En  Amazonie péruvienne, les racines de l’ écorce et les feuilles sont utilisées pour le diabète, comme sédatif et antispasmodique.
  • En  Amazonie brésilienne, un thé de feuilles est utilisé pour les problèmes de foie.
  • En Jamaïque, Haïti et les Andes Occidentales, le jus de fruit et / ou le fruit  s’ utilise pour la fièvre, les parasites et pour arrêter la diarrhée. L’écorce ou les feuilles s’ utilisent comme un antispasmodique , un sédatif,et pour le cœur, la toux, la grippe, l’ asthme, l’ hypertension et les parasites. 

On la recommande pour la constipation et pour augmenter la flore intestinale; elle réduit l’ hyperacidité. La pulpe de Graviola a des effets digestifs, et on attribue au jus des propriétés diurétiques.
Elle combat les coliques, la diarrhée, la dysenterie, la dyspepsie, la fièvre, la grippe, l’ hypertension, l’ insomnie, les douleurs rénales, le stress, les palpitations, la pédiculose, la teigne et les ulcères internes.  « 

Maladies soignées par les feuilles de corossol

Le site herbalzzz.com , en anglais, donne des recettes pour les maladies suivantes:

– Paresthésie (démangeaisons parfois liées au cholestérol)

– cancer

– hypertension

– leucorrhées vaginales

– pustules

– cholestérol

– spasmes

– dysenterie

– poux

– hémorroïdes (jus de fruit frais)

– infections urinaires (par le fruit)

– diarrhées infantiles

SOURCE: http://corossol86.free.fr/Proprietes.htm

Comments

comments

SHARE