SHARE

L’on a assisté ce mardi 9 janvier 2018, à la condamnation à perpétuité par un tribunal de Conakry, de Souleymane Thiâ’nguel Diallo, le directeur de la cellule de communication de l’UFDG (Union des forces démocratiques de Guinée). 

Cette sentence tombe suite au jugement concernant l’assassinat du journaliste Mohamed Koula Diallo, tombé le 5 février 2016 sous les balles traitresses  au cours de confrontations entre militants du principal parti d’opposition, l’UFDG.

Souley ThiaghelSouleymane Thiâ’nguel Diallo écope de la réclusion criminelle à perpétuité dans un procès au cours duquel, il jamais été malheureusement entendu, car ayant quitté le pays bien avant l’aboutissement des enquêtes. La rumeur de sa maladie avait même couru et, même annoncé comme gravement malade selon certains proches des milieux politiques. Un mandat d’arrêt est lancé contre lui.

Cependant, le juge M. Sow est quant à lui totalement convaincu de « la complicité » de Thiâ’nguel Diallo dans ce terrible meurtre d’un journaliste en plein exercice. C’est pourquoi, il a eu la main aussi ferme.Résultat de recherche d'images pour "Souley Thiaghel"

Comment le parti de Cellou Dalein Diallo va-t-il accueillir ce verdict ? Et pour Bah Oury, autre leader politique,  »frère ennemi » de Dalein, la réaction est claire et nette: « « Je pense que les autorités judiciaires et les autorités politiques de ce pays ne doivent pas rester inactives devant cette absence totale de justice, de transparence et d’équité. Si c’est l’impunité qui triomphe, il va de soi que la Guinée risque d’être transformée avec des gens qui sont assoiffés de pouvoir en un Etat où, ce sera la force qui va primer sur le droit. »

Momo SOUMAH pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info  

 

Comments

comments

SHARE