SHARE

La CENI (commission électorale nationale indépendante) a animé un point de presse jeudi dernier, à son siège pour faire le point de l’évolution du processus d’organisation des élections locales prévues le 4 février 2018.

Selon le porte-parole de la CENI, Maitre Francis N’Kpakoulémou, conformément à l’article 65 du code électoral révisé qui exige à la CENI de rapprocher les électeurs de leurs bureaux de vote, 5 km pour les électeurs en milieu rurale et 2 km en milieu urbain. D’après lui, ce travail a été effectué par la CENI et les données collectées ont été remontées pour permettre à la CENI de procéder à l’impression des cartes d’électeurs.

« Nous avons terminé l’impression des cartes d’électeurs, le conditionnement effectué et l’acheminement terminé, le matériel électoral est acheminé et prépositionné dans toutes les localités » rassure-t-il.

« Depuis le 3 janvier, nous avons commencé la formation des membres des commissions de distribution des cartes d’électeurs. C’est une formation en cascade et par groupe pédagogique en fonction de la taille des différentes circonscriptions ; elle s’achèvera le 5 janvier et ces membres des commissions  seront déployés dans les différentes localités afin de procéder à la distribution officielle des cartes d’électeurs le 6 janvier » renchérit Maitre Francis.

Le porte de la CENI affirme que la CENI à imprimer 5. 861.385 cartes d’électeurs qui seront distribuées par 2 764 commissions composées de 8 292 membres de commission de distribution des cartes d’électeurs qui sont en train d’être formés, soit 3 membres par commission.

Le président de chaque commission est le représentant du démembrement de la CENI, il est appuyé par le représentant de l’administration choisi par l’autorité administrative et le représentant des collectivités désigné par les communes.

« Nous avons décidé d’ouvrir ces commissions par souci de transparence aux représentants des candidats ou leurs mandataires qui vont assister à la distribution des cartes à titre d’observateurs » précise-t-il.

Il affirme que les listes électorales et les listes d’émergement sont imprimées et disponibles.

Par rapport à la gestion des candidatures, le porte-parole de la CENI affirme que pour les 342 circonscriptions électorales au niveau desquelles le dépôt des candidatures ont été gérés par les CECI, CEPI et CESPI, l’opération s’est déroulée du 6 décembre au 26 décembre avec une prorogation de 6 jours francs.

Cela a permis à la CENI de valider 1318 listes de candidatures pour 30 003 conseillers composés de 7166  femmes ; 102 listes indépendantes ; 1127 listes de partis politiques ; 108 listes de coalition de partis politiques et aucune circonscription sans listes, etc…

La CENI affirme techniquement être très en avance sur le chronogramme établi pour le déroulement du processus électoral et rassure l’opinion nationale et internationale que les élections se tiendront à la date indiquée.

Il faut noter que les élections communales concernent exclusivement les Guinéennes et Guinéens de l’intérieur.

Mamadou Aliou Diallo pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info  

Comments

comments

SHARE