SHARE

Le chef de l’État Alpha Condé a rencontré la presse guinéenne ce vendredi 5 janvier 2018, au palais Sékhoutoureya à l’occasion d’un déjeuner de presse. Seulement 3 jours après celui de l’UFDG, principal parti d’opposition où le chef dudit a égratigné la gouvernance actuelle.

Le parti au pouvoir a donc tenu à remettre les pendules à l’heure. À un mois des élections municipales prévues le 4 février 2018, les hostilités semblent lancées entre le RPG-Arc-en-ciel d’Alpha Condé et l’UFDG de Cellou Dalein Diallo.

Au cours de ce déjeuner dont la qualité de l’organisation ou plutôt de l’accueil des journalistes a été pointée du doigt par plusieurs d’entre eux, et non des moindres qui se sont vus empêchés de rejoindre la salle du déjeuner, sous prétexte que le président avait déjà rejoint la salle. Au final, plus de la moitié des invités sont repartis aussitôt sans assister au déjeuner.

Bref au cours de cette rencontre décontractée autour du repas dont l’objectif officiel était de  présenter les vœux du nouvel an aux journalistes guinéens, et d’échanger avec eux sur les difficultés auxquelles la corporation est confrontée, Alpha Condé a profité de l’occasion pour envoyer en pâture son principal opposant  « Ils sont des  petits brouillons » flingue-t-il.

Sans se limiter là, il accuse les journalistes d’être de connivence avec l’opposition guinéenne. Il invitera par la suite les hommes des médias à plutôt soutenir sa gouvernance au lieu de s’en prendre à lui.Images intégrées 2

Les patrons de presse vont en prendre pour leurs grades « toute entreprise de presse qui ne fera pas immatriculer ses employés à la caisse nationale de sécurité sociale sera fermée » menace Alpha Condé.

Bref dans la rigolade et la détente Alpha Condé a réglé ses comptes avec tout le monde.

Mamadou Aliou DIALLO pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE