SHARE

La salle des actes du Palais du peuple a servi de cadre ce mardi, 2 janvier 2018 aux préparatifs des communales à la 18ème session, sous la direction du président du cadre  du dialogue inter-guinéen et ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, le Général Boureima Condé.

Cette 18ème session a connu la présence des représentants de la Mouvance, de l’opposition, de la société civile, de la CENI, de la communauté internationale et des membres des commissions techniques du comité de suivi de l’accord politique.

Dans son intervention, le président du cadre  du dialogue inter-guinéen et ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, le Général Boureima Condé est revenu sur le passage que le chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, a bien voulu réserver, dans son discours de nouvel an, aux travaux et aux avancées enregistrées au niveau du Comité de suivi de la mise en œuvre de l’Accord politique du 12 octobre 2016 (adoption et promulgation du Code électoral ; libération des détenus en rapport avec les manifestations politiques ; vulgarisation du Code de déontologie des administrateurs territoriaux, etc.).

Quant au président de la CENI, Me Amadou Salif Kébé, il a réitéré la disponibilité et l’engagement de son institution à organiser des élections crédibles le 4 février prochain.

Madame Camara Djenebou Touré, la patronne du département Planification et Fichier a annoncé qu’à ce jour, la CENI a fini la stabilisation du fichier électoral: « Les cartes d’électeur sont déjà imprimées et acheminées dans les circonscriptions électorales avec des listes de retrait. Cette fois-ci, il y a 15.573 bureaux de vote et 2.764 commissions administratives de distribution des cartes d’électeur. Le nombre des districts est de 3.484 et celui des quartiers, 756 ».

Jacques Gbonimy du département Formation de la CENI a indiqué qu’une vingtaine de formations étaient prévues dans le cadre de ces élections locales.

« La priorité a été donnée aux formations opérationnelles pour aller aux élections du 4 Février (remobilisation des démembrements ; gestion des candidatures ; distribution des cartes d’électeur ; agents des bureaux de vote ; réception des procès-verbaux ; force de sécurisation ; observation électorale) », a-t-il dit.

Sur la même lancée, le chargé des Opérations de la CENI, Etienne Soropogui a donné les statistiques suivantes par rapport aux communales du 4 février 2018 : 1302 listes de candidatures ; 29.351 conseillers, dont 6.989 femmes et 3.766 jeunes (-30 ans, 30 ans) ; 98 listes indépendantes ; 1115 listes de partis politiques ; 107 listes de coalitions de partis politiques.

« Il a été essentiellement question des risques de confusion au niveau des logos de certaines listes de candidatures à travers le pays. Mais, la CENI mettra  en œuvre pour régler ce problème », a rassuré, Etienne Soropogui.

 Léon KOLIE pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE