SHARE

La loi de finances 2018 relative au réhaussement de la Retenue et Traitement sur Salaire (RTS) adoptée par l’Assemblée nationale, a soulevé une vive réaction chez le syndicat des banques en Guinée.

Joint au téléphone  ce mercredi, 27 décembre 2017 par un reporter de justinmorel.info, le président du Bloc Liberal, Dr Faya Millimono a indiqué que ce n’est pas le moment d’aller chercher dans le revenu des Guinéens. « Un revenu, qui est parmi les plus faibles de la sous-région », a-t-il précisé.

L’opposant a également rappelé  qu’il s’agit du syndicat des banques qui s’oppose à la loi de finances de 2018. « Cela pourrait enlever naturellement chez les travailleurs une partie de leurs revenus. Il s’agit d’une mesure qui va se solder par une diminution du pouvoir d’achat des travailleurs », a-t-il insisté.

«C’est symptomatique et même un problème plus grave car, les banquiers sont les mieux placés pour savoir que les finances publiques sont en train de traverser une crise, et l’Etat essaye de renflouer par tous les moyens ses caisses même si en allant chercher dans les postes des travailleurs, là où l’argent n’existe pas ! », a déclaré le leader du BL.

Il a aussi dit qu’il ne connait pas très bien comment les nomenclatures des Retenus Traitement sur Salaire sont faites en Guinée. « . Mais dans certains pays où on a des programmes de retraite, les RTS visent à financer les programmes de retraite. Malheureusement dans notre pays, ce n’est pas le cas », a-t-il déploré.

Léon KOLIE pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE