SHARE

Depuis le 5 janvier 2017, le président de la République, le Pr Alpha Condé a pris un acte nommant les membres du Comité de Pilotage du COCAN dans le cadre de l’organisation de la CAN Guinée 2023.

Interpellée sur ce sujet crucial concernant le plus haut degré du football africain  vendredi, 15 décembre 2017, par nos confrères de la radio privée ‘’Lynx FM’’, la directrice adjointe des opérations  du Comité de l’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (COCAN), la députée Djalikatou Diallo a indiqué que le siège  du COCAN a été octroyé par le gouvernement et qu’il est en renovation.

«Actuellement les commissions permanentes ont été mises en place et l’arrêté a été signé par le premier ministre. Elles se réunissent chaque fois que l’opportunité se présente, afin qu’elles puissent élaborer leur plan d’action. Elles sont à pied d’œuvre pour cela », a déclaré l’honorable Djalikatou Diallo.

Elle a également noté qu’il y a des cabinets nationaux et étrangers qui ont fait de très bonnes propositions pour assister le comité de pilotage. «Le cahier de charges a été multiplié, donné à toutes les commissions et à tous les membres pour pouvoir l’étudier avec une grande attention. Ce cahier de charges doit être amélioré. Le nombre de site est revu à la hausse, au lieu de 4 sites, on parle maintenant de six », a précisé la députée du RPG Arc-en-ciel.

La dissidente du parti PEDN de Lansana Kouyaté a précisé que le président Antonio Souaré, est en contact avec les autres pays qui doivent aussi organiser la CAN et ceux qui ont organisé dans les années précédentes, pour s’inspirer de leur mode d’organisation. «Il faudrait que tout soit dans les règles de l’art. Une fois qu’on commence, en 18 mois, tous les stades peuvent être prêts », a-t-elle conclu..

 Léon Kolié pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info 

Comments

comments

SHARE