SHARE

La culture guinéenne était à l’honneur en cette fin de mois de novembre 2017 à Paris.  D’abord avec le  Grand prix de la Sacem des Musiques du monde que Mory Kanté surnommé le griot électrique a reçu le lundi 27 novembre dernier en France, puis celui de l’Académie française avec l’écrivain Tierno Monenembo.

Avec 80 autres récipiendaires, l’auteur du titre éponyme « Yéké Yéké » qui a eu un succès planétaire,qui l’a hissé au panthéon de la World Music,a dédié son prix à la paix en Afrique et à son pays la Guinée.

Pour l’autre moment marquant d’une culture  guinéenne gagnante, dans un tout autre registre, la littérature, c’est le grand prix de la francophonie  décerné  à l’écrivain guinéen Tierno Monenenbo à l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre, que l’histoire retiendra à tout jamais.

Auteur d’une douzaine de livres, romans et de pièces de théâtre, le lauréat du prestigieux prix Renaudot en 2008, continue donc à glaner les distinctions et reconnaissances dues à son éminent ranget à son extraordinaire inspiration. Hier samedi 2 décembre, Tierno Monenembo était à l’Espace culturel « Chez JMJ-MAGUY » en compagnie de l’African Groove de Maître Barry. Vibrante soirée.

Mamadou Aliou Diallo pour JMI 

JMI Copyright © JustinMorel.Info 

Comments

comments

SHARE