SHARE

Conakry, le 30 Novembre 2017 – Suite aux violents affrontements enregistrés ces derniers jours entre Guinéens et Maliens aux abords des deux frontières, ayant causé des pertes en vies humaines des deux côtés, le Gouvernement Guinéen par la voix du Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, Général Bouréma Condé, a exprimé son profond regret face à ce qu’il a qualifié de situation déplorable.

Le Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation a rappelé les hauts faits historiques qui lient les deux pays et les sacrifices qu’ils ne cessent de consentir dans la vie de leurs peuples, notamment par la présence militaire guinéenne au Mali pour lutter contre les attaques djihadistes et terroristes.

Tenant compte de cette situation, le Ministre Bouréma Condé a indiqué que ces incidents n’auraient jamais dû arriver, car explique-t-il, ils ne reflètent ni la volonté des deux peuples, encore moins celle des deux présidents.

Bouréma Condé a rappelé que les événements violents de même type se répètent depuis trois ans, au même endroit, précisément sur la ligne frontalière située dans la sous-préfecture de Dialokörö, préfecture de Mandiana, dans le district de Kantedougou Balandou, secteur de Kêdiana. Les derniers affrontements qui se sont produits du dimanche 26 au lundi 27 Novembre ont fait une dizaine de morts des deux côtés.

Pour résoudre définitivement ce conflit frontalier qui oppose les deux peuples, les autorités guinéennes et maliennes, par l’intermédiaire des deux ministres de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, comptent se rencontrer à Kankan dans 48 heures pour aplanir les divergences, avant de rendre visite aux différentes familles éplorées des deux côtés de la frontière.

Toujours est-il que, depuis une dizaine de jours, une délégation malienne est présente en Guinée pour travailler sur la matérialisation des frontières en vue de trouver une issue heureuse à cette crise.

Attaché aux valeurs de paix, au respect de l’intégrité territoriale et de la quiétude sociale, le Gouvernement Guinéen présente ses sincères condoléances à toutes les familles touchées par ces violences.

Pour résoudre définitivement ce conflit frontalier qui oppose les deux peuples, les autorités guinéennes et maliennes, par l’intermédiaire des deux ministres de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, comptent se rencontrer à Kankan dans 48 heures pour aplanir les divergences, avant de rendre visite aux différentes familles éplorées des deux côtés de la frontière.

Toujours est-il que, depuis une dizaine de jours, une délégation malienne est présente en Guinée pour travailler sur la matérialisation des frontières en vue de trouver une issue heureuse à cette crise.

Attaché aux valeurs de paix, au respect de l’intégrité territoriale et de la quiétude sociale, le Gouvernement Guinéen présente ses sincères condoléances à toutes les familles touchées par ces violences.

 

Comments

comments

SHARE