SHARE

Le Ministre congolais des Postes, des télécommunication et de l’économie numérique, Léon Juste IBOMBO, ce mercredi 29 novembre 2017, a ouvert les portes de son cabinet de travail à Dick BVUMA, Directeur-Manager de Bvuyiselo group, une société Sud-africaine, spécialisée dans les technologies de l’information et de la communication, qui est venu lui présenter l’intention sa société de s’implanter au Congo, en développant les « smart village », villages intelligents.

Au cours d’une séance de travail, le Directeur-Manager de cette société a présenté au ministre en charge du secteur des télécommunications et de l’économie numérique l’ambition de sa société de s’implanter en République du Congo. L’idée de s’installer au Congo née de la participation de cette société à un atelier sur le numérique organisé cette année, à Brazzaville par le gouvernement congolais, au cours duquel avait été présenté l’ambition du Congo de mettre sur pieds les villages intelligents, a pris corps. « La séance de travail de ce jour est de venir exprimer notre intérêt à travailler en étroite collaboration avec le gouvernement pour traduire dans les faits l’idée des villages intelligents présentée au cours de cet atelier. » A fait savoir Dick BVUMA, le Directeur Manager de cette société.

La délégation de cette société Sud-africaine, accompagnée par l’ambassadeur d’Afrique du Sud au Congo, Richard BALOYI, a exposé au ministre congolais son ambition de  faire chemin avec le Congo au développement des villages intelligents. En effet, les villages intelligents ont ceci de particulier, de permettre à tous les habitants de se connecter grâce aux nouvelles TIC et d’avoir accès tant aux services administratifs qu’à la e-santé. Une perspective qui pourrait être pour le Congo une source d’inspiration pour lutter contre l’exode rural et de rentabiliser la fibre optique déployée dans tout le pays.

 Si un village, ce sont des habitants, des écoles, des centres de santé, des marchés, des petits commerces, des services administratifs… les villages intelligents ont le mérite de rendre dynamiques toutes ces activités citées ci-dessus, à travers les TIC.

A l’évidence, les villages intelligents, une fois implémentés en République du Congo, rendront les administrations locales entièrement digitalisées. Ces villages intelligents seront, donc, des espaces où tous les citoyens auront un téléphone intelligent et se serviront des TIC, recevront services et renseignements sur leur téléphone, utiliseront leurs téléphones pour payer les produits sur le marché local, recevront leur pension ou se faire payer par leur téléphones, via internet.

C’est bien cette technologie des villages intelligents que cette société voudrait installer au Congo. Et l’échange avec le ministre congolais en charge de ce secteur a porté sur les atouts et les bénéfices que le Congo tirera de cette approche. Une approche technologique qui sera une réponse à la question de la migration urbaine en faisant que les services viennent aux populations et non l’inverse. Fondamentalement, cela devrait réduire la pression sur les villes en faisant que centres ruraux autant qu’urbains fonctionnent et améliorent, l’un comme l’autre, la qualité de vie.

De son côté, le ministre congolais des postes, des télécommunications et de l’économie numérique, s’appuyant sur la vision du gouvernement d’arrimer le Congo au développement de l’économie numérique, a rassuré ses hôtes sur toutes les possibilités et facilités que la partie congolaise mettra à leur disposition pour faire aboutir l’idée de l’installation de leur société au Congo.

En somme, un pas pourrait être franchi du fait de l’implantation de cette société Sud-africaine, partenaire de la société CISCO. Il y aura, donc, transfert des technologies, renforcement des capacités dans le domaine des TIC, rentabilisation des infrastructures, telles que la fibre optique, construites par les pouvoirs publics.

Le secteur de l’économie numérique pourra, ainsi, jouer sa partition au processus de diversification de l’économie congolaise.

MIATOLOKA Boryce Agapyth

Correspondant particulier de JMI au Congo

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE