SHARE

C’est dans la journée du 29 novembre 2017 que la Suède a officialisé sa participation au Fonds Fiduciaire en Soutien à la Paix et la Sécurité au Mali. Le montant de la  contribution  est d’environ 4.1 millions de dollars américains.

La cérémonie symbolisant ce geste fort s’est tenue au Quartier Général de la MINUSMA à Bamako. Mahamat Saleh ANNADIF ,Représentant spécial du Secrétaire général et Chef de la MINUSMA,  a officiellement signé avec l’Ambassadeur du Suède au Mali, Mme Eva Emnéus, la première contribution suédoise d’un montant d’environ 4.1 million de dollars américains qui sera versée au Fonds Fiduciaire administré par la MINUSMA.

La contribution suédoise sera consacrée à renforcer les mécanismes de paix et de réconciliation aux niveaux national et local, et à une plus grande influence et participation des femmes au processus de paix, aux processus politiques et à la consolidation de la paix.

Le Chef de la MINUSMA a souligné que « cette contribution de la Suède à la MINUSMA financera directement des projets pour une participation active et inclusive des femmes maliennes au processus de paix, dans le cadre de la politique extérieure de la Suède et de l’action de la MINUSMA ». La paix au Mali ne se fera pas sans les femmes et les instances décisionnelles publiques tant aux niveaux national que local doivent leur faire la place qu’elles méritent.

Il est important de rappeler que la Suède est déjà engagée aux côtés de la MINUSMA par sa contribution à la Force militaire (326 militaires) et à UNPOL (5 policiers) afin de protéger les populations maliennes et leurs biens et assurer la stabilité et la sécurité.

Rappelons que le Fonds Fiduciaire des Nations Unies en Soutien à la Paix et la Sécurité au Mali a été créé à la demande du Conseil de Sécurité (Résolution 2085 (2012)) pour soutenir les efforts du Gouvernement du Mali  à faire face à la crise et garantir les perspectives de développement à long-terme du pays, telles que le retour de l’autorité de l’Etat, l’ordre constitutionnel, la promotion du dialogue national, la réforme du secteur de sécurité, la coopération régionale, les Droits de l’Homme, le soutien aux élections, le processus de Désarmement-Démobilisation-Réintégration et des projets socio-économiques. 

L’Allemagne, l’Australie, le Canada, le Danemark, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la Suisse et la Turquie en sont les principaux bailleurs de Fonds.

Idrissa KEITA pour JMI
Correspondant particulier de JMI au Mali
JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE