SHARE

Encore convoqué à la justice au matin du lundi 27 Novembre 2017, Ras Bath sort blanchi de ce énième bras de fer. Un raté judiciaire qui renforce la popularité du chroniqueur malien. 

Conduit à la Cour d’Appel en tant que « fauteur de troubles à l’ordre public », Ras Bath a eu raison du pouvoir. La rue a été inondée de monde, notamment de jeunes et partisans de l’animateur radio.

Le dossier qui pendait devant la justice depuis août 2016, a connu son épilogue avec l’abandon des poursuites « pour manque de preuves ». Il nous revient que la rue a donné de la voix, et la défiance populaire de l’Etat faisait craindre des tensions sociales. L’affaire n’a donc pu être tranchée, suite à la mobilisation populaire qui avait dissuadé la justice malienne.

Une affaire ressortie des tiroirs par le ministre de la justice, nous dit-on. Me Ismaël Konaté n’a pas apprécié les propos du père de Ras Bath, ancien garde des sceaux qui a affiché son soutien à sa progéniture. Le ministre Konaté avait été sermonné ainsi que le corps magistral par  son collègue occupant le département des Domaines de l’Etat.

C’est dans la foulée de cette brouille que le jugement du Rasta est intervenu malgré la tension sociale prévisible. Finalement, les jugements s’enchaînent et Ras Bath reste. Un recul du pouvoir alors qu’IBK venait de se refaire une santé politico-populaire à Sikasso.

Comme quoi, on peut-être au-dessus de la loi, quand on a le peuple frustré avec lui, sans recourir aux urnes. Rasta for life !

Idrissa KEITA pour JMI

Correspondant particulier de JMI au Mali

Comments

comments

SHARE