SHARE

La  grève des enseignants déclenchée depuis le 13 novembre dernier sur toute l’étendue du territoire national,  perturbe les cours dans plusieurs écoles de la capitale comme a l’intérieur du pays. Mais, les choses commencent à bouger…

Accordant une interview  à justinmorel.info  ce mardi, 28 novembre 2017, le proviseur du lycée de 2 octobre, Mamadou Diallo a indiqué que cette grève  des enseignants n’est pas digne de ce nom parce que, selon lui, c’est un  mouvement déclenché seulement par deux ou individus exclus du SLECG.

 » Une manière de vous dire que cette soi-disant grève des  enseignants n’ a même pas été suivie dans mon  établissement, les professeurs viennent chaque jour, mais, c’est au niveau des élèves qu’il y a réticence et cela est dû à la peur des parents » , a déclaré le proviseur du lycée de 2 octobre.

II a ensuite dit que concernant le cas du secrétaire général adjoint du SLECG, Aboubacar Soumah: « On n’en parle plus! ».

« Je m’ en vais vous dire que presque dans toutes les  écoles de la capitale et de l’intérieur, les cours se dispensent normalement. Donc, cette grève n’ a pas de sens », a conclu Mamadou Diallo.

Léon  KOLIE pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info 

Comments

comments

SHARE