SHARE

Le Chef de l’Etat congolais, Denis Sassou-N’Guesso, ce jeudi, 23 novembre 2017, a mis en service officiellement la cimenterie du milliardaire nigérian, Aliko Dangoté, située au village Mfila, dans le district de Yamba (département de Bouenza), en présence de deux ministres nigérians, ayant fait le déplacement de Brazzaville pour la circonstance. Des voix se sont élevées au cours de cette cérémonie d’inauguration pour vanter et encourager cet exemple de coopération Sud-Sud.

« Avec la mise en service de cette usine, nous [le Groupe Dangoté] devenons également le plus grand producteur de ciment intégré dans la région CEMAC », ainsi s’est exprimé M. Aliko Dangoté, l’un des quatre intervenants à la cérémonie d’inauguration de Dangoté Cemente Congo SA.

Avec une production totale de 45,8 millions de tonnes par an, en fin mai 2017, le groupe Dangoté est l’un des plus grands producteurs du ciment du continent, selon son PDG, qui aspire « de figurer parmi les 10 premiers producteurs du ciment dans le monde d’ici à 2020 ». Dangoté cement Congo est la cinquième usine que ce groupe a inaugurée depuis les deux dernières années, a affirmé Aliko Dangoté, qui a estimé son investissement dans ce projet à plus de 300 millions de dollars pour une production annuelle d’1,5 million de tonnes, doublant ainsi la production de ciment du Congo, estimée à ce jour à 2,550 millions de tonnes. « Nous espérons que notre usine contribuera à réduire et, éventuellement, à mettre fin aux importations de ciment au Congo-Brazzaville et dans les autres pays environnants », a poursuivi le PDG du groupe Dangoté.

 M. Kayode Fayemi, ministre des mines solides qui a fait le déplacement de Mfila avec son collègue Okechukwu Enelamah, ministre de l’industrie, du commerce et des investissements, a soutenu que l’usine de Dangoté au Congo « est un excellent exemple de fraternité et de coopération panafricaines qui peut être recommandée à tous les autres pays africains ».

 Il a évoqué l’expérience du Nigéria dans ce secteur du ciment, en affirmant : « Le Nigeria a atteint l’autosuffisance en matière de production locale du ciment en 2015 ». Il  est « devenu un exportateur net de ce produit. Nous avons également commencé à utiliser le ciment pour la construction des routes dans le pays en raison de ses nombreux avantages, par rapport aux plus courantes routes bitumées ».

« La politique d’intégration du Gouvernement Fédéral dans le secteur du ciment, lancée en 2002, a contribué à ce succès, car elle a créé un environnement propice au développement des producteurs locaux. En substituant efficacement les importations à la production locale, nous avons pu économiser annuellement plus de 2 milliards de dollars qui étaient jadis dépensés pour l’importation du ciment au Nigeria », a déclaré le ministre nigérian des mines solides.

 M. Kayode Fayemi, a également déclaré que « l’une des politiques cardinales du Gouvernement nigérian consiste à accélérer le développement industriel dans le pays à travers l’amélioration de la productivité à tous les niveaux de la chaîne de valeur ».

 Le ministre congolais chargé du développement industriel, Gilbert Ondongo, pour sa part, a indiqué que cette usine est la première d’Afrique centrale. « Avec son entrée en service, le Congo devient illico presto pays exportateur du ciment. A pleine capacité, la production nationale en 2018 s’élèverait à 3,2 millions de tonnes par an », a-t-il affirmé.

A noter que Dangote Cement est implanté dans quinze pays d’Afrique. L’usine du Congo a commencé à produire au mois d’août dernier 2017 avec environ plus de trois cents agents. Elle est la plus grande du pays et la deuxième dont dispose le groupe Dangote en Afrique centrale, après celle basée au Cameroun.

 En guise de reconnaissance de ce modèle de coopération Sud-Sud, Aliko Dangoté a été fait officier dans l’ordre du mérite congolais par le président Denis Sassou-N’Guesso, à l’occasion de cette cérémonie d’inauguration.

MIATOLOKA Boryce Agapyth

Correspondant particulier de JMI au Congo

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE