SHARE

Cette situation a semé la psychose chez de nombreux habitants pendant un long moment. Interrogé par le correspondant dans la région de justinmorel.info, le principal concerné, soutient n’avoir jamais été agressé. C’est juste qu’il y a un malentendu.

« Quelques minutes avant la prière, ce jeune dont il est question est venu s’asseoir à côté de moi sans mot dire. C’est ainsi que les muezzins sont venus lui demander de reculer un peu. Ce qu’il a accepté. Mais après la prière, il est revenu vers moi, me disant qu’il vient de la Mauritanie et qu’il est en court de transport, de l’aider à avoir un peu d’argent. Mais comme il a une grande barbe, cela a donné à réfléchir aux fidèles. Je lui avais tout de même donné 50.000 Gnf », a expliqué dans un premier temps l’imam de la grande mosquée de Labé.

Mais les fidèles musulmans ayant appris que l’inconnu vient de Mauritanie et constatant sa longue barbe, l’ont interpellé. S’en est suivi une panique totale. Et d’aucuns ont tout de suite évoqué la piste djihadiste !

Sur ce, l’imam de Labé est on ne peut plus clair.

« Je n’ai pas été agressé. Et le jeune en question est loin d’être un djihadiste. C’est pourquoi j’ai demandé que la police se saisisse de lui, pour ne pas que la foule de fidèles entre en action contre lui. J’ai d’ailleurs appris plus tard que le jeune homme appartient à la famille d’Elhadj Abdoulaye Mali, l’imam de Tata et qu’il serait bien arrivé à la maison », a enchaîné l’imam.

Mamadou Hassimiou Barry, un aîné du prétendu djihadiste soutient que ce dernier s’appelle Moustapha Diallo, âgé de 22 ans, natif de Mali Yembering.

Sur la question de savoir si Moustapha Diallo vient de la Mauritanie, Hassimiou Barry confirme qu’il apprenait le Coran au Fouta Toro et qu’il a effectivement fait un tour par la Mauritanie. Mais il précise que le jeune homme n’est pas mentalement bien équilibré et qu’il a été immobilisé par trois fois suite à des crises de folie.

Mais il faut le souligner, depuis l’assassinat de Chérif Ibrahima de Sagalé, fin octobre, la fibre djihadiste hante les esprits des populations du Fouta-Djalon.

Ibrahima Fodoué BALDE pour JMI

Correspondant permanent de JMI en Moyenne Guinee

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE