SHARE

Avec la grève des enseignants déclenchée depuis lundi dernier sur toute l’étendue du territoire national, par des syndicalistes exclus du mouvement, l’école guinéenne est traversée par des attitudes opposées.

Dans un entretien accordé à justinmorel.info, ce mercredi, 15 novembre 2017, le principal du collège Kipé, El hadj Aboubacar Koumbassa a indiqué que depuis le lundi, les cours sont dispensés aux élevés comme d’habitude. En toute quiétude !

«Il faut comprendre que cette grève soi-disant des enseignants n’a respecté aucune procédure normale pour être dans le cadre d’une véritable revendication salariale. Une manière de vous dire  que cela n’a aucun sens pour nous  », a déclaré le principal du collège Kipé.

El hadj Aboubacar Koumbassa a également signalé que les enseignants de son établissement n’ont pas répondu à cette « grève de science-fiction » parce que selon lui, ce sont de véritables citoyens du pays.

«Je ne peux pas comprendre qu’un certain de nombre d’enseignants appuyés par le secrétaire général du SLEG, M.Savané, se réveillent un beau matin pour déclencher une grève, sans un préavis dans le milieu scolaire qui est aussi sensible et fragile à la fois . C’est une manière d’amuser la galerie », a avoué El hadj Aboubacar Koumbassa.

Léon  KOLIE pour JMI 

JMI Copyright © JustinMorel.Info 

Comments

comments

SHARE