SHARE

Interogé par votre site justinmorel.info, ce mercredi, 15 novembre 2017,  Kader Kourouma, professeur d’histoire au collège Kipé a laissé entendre qu’il y a « une prise  de bec » entre le président et le secrétaire général du SLEG, à propos du déclenchement de la grève qui selon lui, n’est quasiment pas suivie dans les les écoles de la capitale comme l’intérieur du pays.

«Nous sommes dans une confusion totale parce que le président du SLEG vient de suspendre la grève. Par contre, quant au secrétaire général de la même structure syndicale dont je viens d’apprendre la suspension, il exige toujours que cette grève continue sur toute l’étendue du territoire jusqu’à sa satisfaction… », a déclaré l’enseignant Kader Kourouma de Kipé.

Il a ensuite noté qu’il se trouve malgré lui entre le marteau et l’enclume. Il a donc décidé de dispenser les cours pour ne pas laisser les éleves à eux-mêmes.

«Nous sommes confrontés à d’énormes problèmes parce qu’au sommet de notre syndicat, il n’y a pas d’entente. C’est ce qui est grave ! «, a-t-il regretté.

Karifa KEITA pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE