SHARE
Le président de la République du Congo, Denis Sassou-N’Guesso, s’est envolé dans la nuit de lundi 13 novembre 2017, par l’aéroport international Maya-Maya de Brazzaville, à destination de Bonn, en Allemagne, pour prendre part active à la 23ème  Convention-cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), autrement appelée COP23.

« Viser plus loin, plus vite et tous ensemble », tel est le thème de la 23ème conférence onusienne sur le climat de cette année. Sur cette base, les chefs d’Etat et de gouvernement auront à cœur d’accélérer la mise en œuvre des objectifs de l’Accord de Paris. Cette conférence a, donc, pour objectif d’inciter les États à gravir un échelon supplémentaire dans leur ambition de lutter contre le réchauffement climatique et mettre le monde sur la voie d’un développement plus sûr, plus prospère et plus durable.

Défenseur acharné de la préservation de l’environnement, Denis Sassou-N’Guesso prendra activement part à la rencontre climatique qui s’ouvre à Bonn en Allemagne le 15 novembre 2017. Le Chef de l’Etat qui fera entendre sa voix aux côtés de ses pairs africains et du monde, saisira l’occasion pour évoquer les efforts de son pays dans cette bataille, qu’il a commencé bien avant que la protection de l’environnement ne devienne une exigence du développement.

Denis Sassou-N’Guesso devrait aussi saisir l’occasion pour interpeler les pays développés reconnus comme grands pollueurs, d’honorer leurs engagements pris lors des conférences antérieures, en ce qui concerne le financement, notamment des actions africaines de préservation de l’environnement, à l’instar du Fonds bleu pour le bassin du Congo.

En effet, initiateur de ce projet, lors de la COP22 à Marrakech (Maroc), le président de la République congolais ne manquera pas d’inviter la communauté internationale à contribuer au financement du projet porté sur les fonds baptismaux le 9 mars 2017 à Oyo, par plus de dix pays africains. Ce fonds bleu vise à préserver les écosystèmes du bassin du Congo, deuxième poumon écologique mondial après l’Amazonie.

MIATOLOKA Boryce Agapyth pour JMI
Correspondant particulier de JMI au Congo
JMI Copyright © JustinMorel.Info 

Comments

comments

SHARE