SHARE

L’ONG internationale Natural resource governance (NRGI) a démarré ce mardi 14 novembre, à Conakry une formation à l’intention des journalistes, un atelier de familiarisation aux données ouvertes (open Data) dans le secteur extractif. Durant deux jours, ils vont se pencher sur la problématique des données ouvertes avec des thématiques théoriques et pratiques en rapport avec les réalités guinéennes, sur l’accès à l’information dans le domaine minier.

La représentante de NRGI, Sun Min Kim, a procédé ce mardi à la première séance de formation sur les types de données disponibles et qui ont été évaluées par le dernier rapport de NRGI sur l’indice de gouvernance globale, dans les industries extractives. Des exercices de groupes ont permis aux hommes des medias de comprendre comment évaluer la disponibilité et l’accessibilité d’une information dans le domaine minier.

Pour lier la théorie à la pratique, les journalistes ont été soumis à une séance de chasse aux données dont le principe consiste à visiter et collecter sur le terrain des données auprès des institutions gouvernementales identifiées.

La seconde journée sera l’occasion pour aborder entre autre l’historique du mouvement des données ouvertes, l’introduction à la Data pipeline et ses différentes étapes.

 

Mamadou Aliou DIALLO pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info 

Comments

comments

SHARE