SHARE

A cette deuxième phase de la Semaine Nationale de la Citoyenneté et de la Paix (SENACIP) lancée depuis le 1er novembre dernier, l’université Kofi Anan a abrité ce vendredi, 03 novembre 2017, une conférence débat placée sous le thème : ‘’ Le Citoyen dans la construction de la Nation ‘’   dont le conférencier et consultant en communication, Moussa Dioumessy, s’est largement prononcé devant de nombreux étudiants et cadres sur l’importance et l’actualité du sujet.

D’entrée de jeu, le conférencier, Moussa Dioumessy  a indiqué que « la citoyenneté est un droit légal, formalisé par une série de protocoles universels qui est fondée  sur le territoire, la famille, la communauté élargie à un certain nombre de droits acquis et de devoirs réciproques entre les citoyens  et les institutions d’un pays ». 

Selon Moussa Dioumessy, cet ensemble de contraintes suppose des règles, une discipline individuelle et collective  qui s’exercent  dans le cadre des libertés , de travail et d’échanges .

« L’absence de ce cadre réglementaire, conduit très souvent les peuples  et les Etats à l’asservissement, aux désordres publics ou à  l’anarchie » , a expliqué le  consultant en communication.

Le conférencier a démontré que chaque fois  que l’humanité s’est retrouvée aussi privée de son énergie vitale , elle a eu souvent recours à la violence pour  rétablir le droit et l’équilibre .

« C’est de cette façon  que notre civilisation  universelle et le monde moderne se sont construits  et que le progrès pousse les nations vers une meilleure qualité de vie »,  a conclu le conférencier et consultant Moussa Dioumessy.

Cette conférence débat  a pris les jeux de questions-réponses.

Léon KOLIE pour JMI

Copyright © JustinMorel.Info  

 

Comments

comments

SHARE