SHARE

La rumeur avait envahi les réseaux sociaux et même des média privés. Cette rumeur rampante, puis, envahissante, commençait à s’imposer tout simplement une nouvelle tout à fait crédible. Jusqu’à ce que les proches du président Alpha Condé que la rumeur ‘’tuait’’ sur Facebook, Whatsapp et autres Twitter et Imo…, ont commencé à réagir et à démentir…

La toile s’était véritablement enflammée sous des formes paraboliques quelques fois, annonçant ainsi : « la chute du baobab ». Ainsi, comme au temps de Lansana Conté, son prédécesseur, le président Alpha Condé a été obligé de descendre dans les rues de Conakry, pour prouver ‘’physiquement’ qu’il était bien vivant et tacler tous ses détracteurs que cette mort virtuelle ne semblait point émouvoir.

La RTG a obtenu le scoop, en faisant intervenir en direct dans son émission ‘’Matinale’’, le président Alpha Condé, pour parler mine de rien «  des progrès réalisés par la RTG », reconnus par le président en personne. Celui-ci, au passage de son interview, promet d’aider la RTG « à devenir une des plus grandes TV d’Afrique », mais il a aussi dit au micro de M. Savané, le DG de la RTG, « qu’il y a beaucoup d’efforts à fournir » pour ce faire.

Ainsi, la ‘’politosphère’’ guinéenne a vécu des moments d’interrogations sérieuses, pendant que des embouteillages se formaient sur certains axes routiers de la capitale, tandis que sur les réseaux sociaux les ‘’pro’’ et ‘’anti’’ Condé, s’engageaient dans des pantalonnades factices.

Finalement, la descente du président donné pour « mort des suites d’une crise cardiaque », a non seulement été une preuve cinglante de sa bonne santé physique, mais elle a aussi bien prouvé que le Chef de l’Etat avait encore beaucoup de supporters.

Le député de Kaloum, Baîdy Aribot et le sémillant journaliste Alaji Cellou étaient de ceux qui ont accompagné le président Condé dans cette  »balade politique » de démenti.

Momo SOUMAH pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info 

Comments

comments

SHARE