SHARE

Bamako avait été secoué avec l’affaire portant sur la présence de l’ancien PM chez les gendarmes du célèbre camp 1 de Bamako. Après recoupements, il s’avère que le commanditaire est le jeune maire Assane Sidibé,  et non Issa Sidibé.

C’est le journal LE TEMOIN qui a publié cette info qui fera le tour des salons feutrés et du giron politique malien. L’hebdomadaire révélait que Moussa Mara était interpellé au sujet des questions foncières, quand il était maire en commune 4 de Bamako. Il fut mentionné que le maire Issa Sidibé avait déclenché la procédure. Ancien baron de YELEMA ( parti de Moussa Mara) , M. Sidibé a été exposé à la vindicte populaire pour avoir « trahi » l’ex-locataire de la Primature.

Une rencontre a donc été initiée entre la rédaction du TEMOIN et la mairie du secteur où réside le Chef de l’Etat IBK. Les locataires de la municipalité 4 de Bamako ont révélé que c’est Assane Sidibé , chargé des questions foncières qui en est le commanditaire. Ce dernier actuellement en guerre contre les spéculateurs fonciers vient d’échapper à une tentative d’assassinat la semaine écoulée.

Issa Sidibé qui a la gestion de l’état civil, en plus d’être membre du nouveau bureau de la FEMAFOOT, n’a donc rien à avoir avec l’article très révélateur. Au sortir de la rencontre entre LE TEMOIN et le CCOM de la commune 4 , il a été convenu qu’un erratum sera publié à la prochaine parution de l’hebdomadaire qui parait chaque lundi.

En attendant , l’affaire continue de faire grand bruit. Moussa Mara se serait déjà expliqué par voie de presse, indiquant avoir fait un audit de plus de 9000 cas litigieux. Il n’aurait aucunement vendu une parcelle, surtout qu’au moment de trancher, il fut sélectionné au niveau du gouvernement.

Le débat est loin d’être clos !

Idrissa KEITA pour JMI

Correspondant particulier de JMI au Mali

JustinMorel.Info Copyright © JMI   

Comments

comments

SHARE