SHARE

Cette préfecture située en haute Guinée, au nord-est du pays est sans doute l’une des plus pauvres du pays. Une préfecture en manque d’infrastructures dont la population vit une précarité ambiante, et ploie sous une canicule de plomb.

C’est cette situation et le sentiment d’abandon qui a poussé la jeunesse de cette localité à descendre dans la rue pour exprimer sa colère à l’endroit des autorités du pays.

Les Kérouanékas sont massivement descendus dans les rues de la ville ce jeudi 12 octobre, pour protester contre le mauvais état des routes ce, malgré l’envoi par le président Condé d’émissaires dont les députés Amadou Damaro Camara et Djènè Saran Camara, qui sont natifs de la préfecture. Ces derniers déclarés « persona non grata » se seraient d’ailleurs fait humilier, huer et auraient essuyé des jets de projectiles.

La population de Kérouané qui manifeste depuis le début de la semaine, exige désormais que le retrait de la délégation, des émissaires députés et que le chef de l’État en personne, fasse le déplacement pour faire face aux attentes des manifestants.

A suivre.

Pivi BILIVOGUI  pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info 

Comments

comments

SHARE