SHARE

La FESABAG avait appelé à une journée de débrayage ce jeudi 5 octobre, pour protester contre les plaintes judiciaires formulées par certains patrons des banques à l’encontre de 9 syndicalistes, pour « intimidations, violences et menaces de mort » lors de la grève de mai 2017.

La fédération syndicale des banques et microfinances a décidé, à cause de la marche de l’opposition, de reporter sa journée de débrayage au lundi 9 octobre prochain entre 8h et 14 heures.

Les syndicalistes accusent les patrons des banques de règlements de comptes alors que, selon eux, dans l’accord de mai dernier, il était indiqué qu’aucun syndicaliste ne serait « inquiété pour faits de grève ».

La FESABAG justifie donc son appel au débrayage comme une mesure de rétorsion contre les patrons.

La FESABAG menace de fermer toutes les banques du pays, si les plaintes contre les syndicalistes incriminés ne sont pas retirées.

Momo SOUMAH pour JMI 

JMI Copyright © JustinMorel.Info 

Comments

comments

SHARE