SHARE

La marche projetée de l’opposition de ce mercredi 4 octobre 2017, sur l’autoroute Fidel Castro Ruz, pour dénoncer « l’insécurité et l’impunité » est interdite. C’est la décision prise par le gouverneur de la ville de Conakry, Mathurin Bangoura, à l’issue d’une rencontre avec les représentants de l’opposition.

«Nous leur avons signifié, compte tenu du fait qu’en l’espace d’un mois, il y a eu plusieurs marches et il y a une semaine, on a enterré deux morts après une marche qu’on a qualifiée de pacifique, nous nous sommes dit qu’il n’était pas opportun que cette marche ait lieu sur l’autoroute. Cela a été signifié à l’opposition », s’est justifié Mathurin Bangoura.

Manifestera ? Manifestera pas ? L’opposition déclare maintenir pour l’instant son mot d’ordre, en attendant une rencontre entre ses ténors, pour décider de la position à adopter face à l’interdiction de la marche par le gouvernorat.

Dernière minute : l’opposition maintient sa marche

Malgré la décision du gouverneur de Conakry, Mathurin Bangoura, interdisant la marche de ce mercredi 4 octobre, l’opposition a décidé à l’issue de sa réunion au QG de l’UFDG, de maintenir sa manifestation.

C’est donc vers la confrontation entre pouvoir et opposition que l’on s’achemine en sachant toutefois que les marches de l’opposition sur l’autoroute Fidel Castro Ruz rappellent de très mauvais souvenirs.

Mercredi à haut risque !

Mamadou Aliou DIALLO pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info 

Comments

comments

SHARE