SHARE
Plenary meeting: Continuation of the General Debate of the 64th General Assembly session Denis Sassou Nguesso, President of the Republic of the Congo, addresses the general debate of the sixty-fourth session of the General Assembly.

Le Président Denis Sassou-N’Guesso a regagné Brazzaville en fin de journée, ce samedi 23 septembre, après avoir pris activement part à la 72ème Assemblée générale des Nations-Unies, à New-York. A l’aéroport international Maya-Maya, une foule a fait le déplacement, question de lui dire bon retour au pays.

Sur le tarmac de l’aéroport, les usages protocolaires ont été respectés, lors de l’accueil du président de la République, Denis Sassou N’Guesso : les membres du gouvernement, en tête desquels le premier ministre, Clément Mouamba, les diplomates et le haut commandement, tous alignés les uns après les autres ont serré la main du président de la République comme pour lui souhaiter bon retour au pays.

A l’extérieur du pavillon présidentiel de l’aéroport international Maya-Maya, peut s’observer une mobilisation militante. Des congolais ont accompagné la sortie du cortège présidentiel, des cris de joie et des messages de soutien à l’action et à la diplomatie du président Denis Sassou-N’Guesso, surtout pour sa participation, qu’ils ont jugés fructueuse, à la 72ème Assemblée Générale des Nations Unies.

A New-York, aux Etats-Unis, d’où il revient le président de la République a porté haut la voix du Congo. Comme tous les chefs d’Etat du monde, présents au siège des Nations-Unies, Denis Sassou-N’Guesso, a pris la parole devant l’Assemblée générale des pour évoquer les questions brulantes de l’heure, aussi bien sur le plan international que sur le plan national : la sécurité, la paix, l’environnement, démocratie et la crise économique et financier que traverse son pays, le Congo.

En marge de la 72ème Assemblée générale de l’ONU, le président Denis Sassou-N’Guesso a pris part, notamment aux côtés du secrétaire général de l’ONU, du président français, Emmanuel Macron, à la réunion sur la Libye. Président du comité de haut niveau de l’Union Africaine sur la Libye, le chef de l’Etat congolais s’est montré préoccupé par la situation en Libye.  Aussi a-t-il vivement relevé la nécessité pour la communauté internationale de coordonner avec l’Union Africaine toutes les initiatives tendant à contribuer à la stabilité en Libye.

Balai diplomatique pour Denis Sassou-N’Guesso

En marge de la 72ème Assemblée générale, le président de la République a eu une intense activité diplomatique. En effet, le Chef de l’Etat congolais s’est entretenu avec le Secrétaire Général de l’ONU, Antonio Gutuèrres. Les deux personnalités ont évoqué la collaboration entre l’ONU et l’Union Africaine dans la recherche de solutions à la crise libyenne et la tenue, le 19 octobre 2017 à Brazzaville, de la 8ème conférence internationale sur la région des Grands Lacs. Cette rencontre a eu lieu jeudi, 21 septembre peu avant le départ de New-York de Denis Sassou-N’Guesso.

François Fall qui représente Antonio Gutuèrres  au niveau de l’Afrique centrale a lui aussi rencontré le président congolais. Les deux hommes ont parlé des Grands Lacs au regard de la recrudescence des foyers de tension dans le monde. Face à la gravité de cette situation notamment, dans la région des Grands Lacs et en RCA, le fonctionnaire onusien en appelle au leadership du Chef d’Etat congolais qui, compte tenu de son rôle très actif sur la scène internationale, pourra beaucoup apporter à la paix.

Le président Denis Sassou-N’Guesso a aussi reçu en audience le milliardaire nigérian, Dangote. Les deux personnalités ont conféré au sujet de la cimenterie Dangote ciment implantée à Yamba dans la Bouenza (Congo). Selon l’homme d’affaire nigérian, « la cimenterie est déjà en production et il ne reste que son inauguration dont la date doit être déterminé par le Chef de l’Etat en fonction de son agenda. »

En sus, Denis Sassou-N’Guesso a reçu tour à tour, Christine Lagarde, présidente du Fonds Monétaire International et la Procureur de la Cour Pénale International, Mme Fatou Bensouda.

Préoccupé sur la question de la paix dans le monde et particulière en Libye, Denis Sassou-N’Guesso a conféré avec Adel al Jubeir, Ministre Saoudien des Affaires étrangères. Au centre de leurs discussions, le dossier Libyen. Le chef de la diplomatie Saoudienne a fait savoir que son pays apprécie favorablement les efforts du président congolais dans la résolution du conflit libyen. L’Arabie saoudite, a-t-il ajouté, n’interfèrera pas sur la démarche de l’Union Africaine dans la gestion de cette crise.

Le clou de ce balai a été l’audience accordée au Sous-secrétaire d’Etat américain par intérim aux affaires africaines, Donald Yukio Yamamoto. Ce dernier a félicité le président Denis Sassou-N’Guesso pour toutes ses initiatives en faveur de la paix dans le monde, notamment, en Libye. Le Monsieur Afrique de la maison blanche a loué et soutenu les efforts du président congolais dans la résolution de la crise libyenne.

Il a rendu, par ailleurs, un vibrant hommage au Chef de l’Etat congolais pour son rôle important joué à l’époque où le Congo a siégé comme membre non permanent au Conseil de sécurité de l’ONU. S’agissant des questions de défense, Donald Yukio Yamamoto s’est dit très sensible, tout en concluant que les questions de defense devraient rester la préoccupation principale des États-Unis sur le continent.

MIATOLOKA Boryce Agapyth pour JMI
Correspondant particulier de JMI au Congo
JMI Copyright © JustinMorel.Info 

Comments

comments

SHARE