SHARE

La manifestation de l’opposition s’est globalement déroulée sans incidents graves comme de coutume. Sur la route Leprince, une marée humaine suivait le cortège des opposants, à leur tête, le chef de file, Cellou Dalein Diallo, qui avait d’abord rejoint le point de départ dans la zone de Cosa pour se diriger vers le stade du 28 septembre, à Dixinn.

Généralement, le constat était que la circulation était fluide un peu partout, ce qui démontrait à souhait, une certaine réussite de la sensibilisation. Cependant, beaucoup de Conakrykaé, ont préféré rester à domicile.

Sur l’axe de leur marche, Cosa-Bambéto-Hamdallaye-Dixinn- Esplanade du stade, les manifestants ont scandé des slogans hostiles au pouvoir, en particulier contre le président Alpha Conde, actuellement en mission aux Nations unies.

Les militants criaient « Alpha zéro » ! Le vice-président de l’UFDG, Fodé Oussou Fofana, Aboubacar Sylla de l’UIFC, Jean-Marcv Téliano, Papa Koly, Ahmed Kourouma, Makanéra et autres étaient également présents sur ce front de la contestation, dont les différentes allocutions ont exigé la tenue des élections locales dans les plus brefs délais, tout en dénonçant les dérives politiques et économiques du pays.

Cette marche a été malheureusement émaillée de deux incidents majeurs touchant de jeunes gravement blessés par balles, selon toute vraisemblance. Selon, Aliou Condé, un des vice-présidents de l’UFDG, la vie de ces deux jeunes militants serait hors de danger, sauf cas de surprise.

 

Momo SOUMAH pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info 

Comments

comments

SHARE