SHARE

Le stade Babemba Traoré de Sikasso a abrité la cérémonie d’officialisation de la candidature du maire de Sikasso. C’était la journée du samedi 16 Septembre 2017 en présence de délégations venus de Bamako et les autres régions.

Les rumeurs ont fini par se concrétiser au sujet de l’élu Kalifa Sanogo. Un meeting géant a été organisé dans sa commune afin d’évoquer la course à la colline du pouvoir. Plusieurs associations et clubs de soutien favorables à l’actuel maire de Sikasso ont envahi le stade Babemba Traoré, au cours duquel ils ont demandé qu’il se positionne pour Koulouba en 2018.

En tête de proue, on a le Cercle des alternatives pour l’émergence (CAME) et son slogan révélateur Waati-Sera appuyé du Mouvement pour la renaissance du Mali (MORENA) et bien d’autres. Des leaders politiques comme l’ancien ministre Djibril Tangara , Bandiougou Diawara de l’ADPM , l’ancien maire de Sikasso Mamadou Tangara du RPM. Il faut rappeler que l’épouse du futur candidat est élue sous les couleurs du CFT de Djibril Tangara dans une commune située à 30 km des lieux. 

Des représentants des clubs de soutien à Kalifa Sanogo sont venus pour la circonstance des Etats-Unis, la France, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire. Des sections de Gao ,Mopti , Koro Bankass et Bandiagara étaient visibles.

Durant le dit meeting , plusieurs témoignages ont été effectués au sujet de l’homme du jour. L’ ex Pdg de la CMDT s’est dit très ému du soutien envers sa personne. Face à une foule acquise à sa cause , il a rappelé que le samedi 15 Octobre 2011 , il réunissait la CCIM locale et plusieurs composantes pour soutenir une candidature aux élections de 2012 finalement reportées en 2013. L’appel à briguer la magistrature suprême est « une marque de confiance » qu’il accepte « en tout état de cause ».

Elu sous la bannière de l’ADEMA , Kalifa Sanogo a tenu à faire une mise au point en ces termes : « Actuellement , le processus de désignation du candidat de mon parti est en cours.je ne saurai avoir de position définitive ici et en dehors de ce processus » . Une façon de dire qu’il compte bien défendre les couleurs de la ruche avant d’envisager faire cavalier seul. L’élu municipal lance ainsi un appel à sa formation afin d’ouvrir les primaires de l’Adema pour la présidentielle de 2018.Il aura été ainsi prudent sur la brouille que pourrait provoquer son initiative du jour qui n’a d’écho qu’un silence radio au niveau de l’ancien parti au pouvoir.

A ce sujet , aucun membre du B.E n’a pas pris part au meeting mettant le maire de Sikasso sous le projecteurs. Pourtant , ce Mali auquel Kalifa Sanogo a dit OUI souhaite le voir candidat au fauteuil présidentiel avec ou sans l’ADEMA. Une situation qui ne tardera pas à avoir des réponses étant donné que le BE ainsi que le Groupe Parlementaire effectuent des concertations sur la question de la candidature interne tant prônée par la base.

Idrissa KEITA pour JMI

Correspondant particulier de JMI au Mali

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE