SHARE

Le gouverneur de la Ville de Conakry, Général Mathurin Bangoura, créateur de la Police Verte dans sa juridiction, a averti et menacé de bloquer le salaire de tous les agents qui ne répondent pas régulièrement présent à leur poste d’affectation, notamment dans les rues et marchés  des cinq (05) communes de Conakry, à compter de fin septembre. 

Le gouverneur de Conakry a fait cette remontrance à la faveur d’un tête-à-tête qu’il a eu avec cette police, lundi, 18 septembre 2017, au siège du Gouvernorat. C’était en présence de leurs encadreurs qui ont également, à leur tour, fait des reproches auxdits agents.

«Ceux qui se bagarrent seront purement et simplement radiés des effectifs», a insisté le gouverneur.

Totalisant 175 recrues, cette nouvelle structure de veille et de répression d’infractions liées à la salubrité, est composée de jeunes garçons et filles, dont la plupart devant opérer dans les marchés se sont transformés en gardien de motos, des étales des vendeuses et des boutiques, précisément au grand marché de Madina, où ils s’écartent volontairement de leur mission au profit de l’argent, a-t-on fait savoir.

A sa création, cette Police avait suscité de l’espoir chez les populations surtout les usagers des rues principales de Conakry, où elle avait fini par imposer une lueur de fluidité.

La fin de la rencontre a été ponctuée de sages conseils prodigués par le directeur de Services Propres de la ville de Conakry, Mohamed Gongélé, dont elle relève.

Le directeur de Services Propres de la ville de Conakry a ainsi mis l’occasion à profit, pour appeler les agents à l’assiduité, la ponctualité et la discipline aux heures de travail, en vue, dit-il, de conquérir de nouveau la confiance du gouverneur.

AGP

Comments

comments

SHARE