SHARE

Alors que la Sierra est ravagée par la plus grande catastrophe naturelle de son histoire récente, à cause d’un éboulement qui a fait plusieurs centaines de morts et des milliers de disparus, la Guinée à son tour fait face à un drame dû également à un éboulement, même si cela n’a aucune commune mesure avec la Sierra Léone, mais cette fois, l’insalubrité, la déforestation et l’urbanisation anarchique de Conakry, ont eu raison de certaines vies de nos concitoyens.

L’éboulement qui a couté la mort à une dizaine de personnes, selon le premier bilan, ce mardi 22 août 2017 près de la décharge du quartier Dar-es-Salam en banlieue de Conakry, provoqué par de fortes pluies de ces dernières heures en est la parfaite illustration.

C’est après le drame que les autorités semblent prendre la mesure du danger qui, depuis des années, guettaient les riverains de cette décharge à ciel ouvert, où les ordures avaient fini par culminer comme le Kilimandjaro ! Cette décharge plus que quadragénaire est incontestablement une immense source de maladies comme le paludisme, les IRA (infections respiratoires aiguës, les maladies hydriques dont les diarrhées et autre choléra   etc.

Les propos du président turc, Recep Tayipp Erdogan,  lors de son dernier passage en Guinée, selon lesquels « Conakry n’est pas digne d’une capitale », se vérifient chaque jour que Dieu fait. Dans cette décharge publique, des enfants « se débrouiller » qui, à la recherche d’objets en aluminium, qui à la chasse de vieux habits; bref le spectacle quotidien de la pauvreté qui affronte inconsciemment tous les risques possibles.

Les habitants du quartier Dar-es-Salam sont encore sous le choc de ce drame qui a coûté la vie à 8 personnes au moins et plusieurs blessés, évacués aussi rapidement que possible vers différents établissements sanitaires, publics ou privés.

Le président Condé accompagné d’une délégation du gouvernement, notamment de son ministre de la Sécurité, s’est rendu sur les lieux pour mesurer l’étendue des dégâts et rencontrer quelques victimes et témoins sur place. Cellou Dalein et Sidy Touré, ont aussi fait le déplacement pour mieux apprécier la situation.

Si seulement ces visites pouvaient servir à prendre conscience pour changer la situation, les populations souffriraient moins!

 

Mamadou Aliou DIALLO/Momo SOUMAH pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE