SHARE

L’ancien président des jeunes du Mali était du côté de l’Afrique du Sud. Le déclic de rendre le tablier pour de nouveaux challenges serait venu de là.

Une restitution sur les acquis démocratiques s’est tenue à la maison des jeunes du Mali. La conférencière expliquait un séjour effectué du 13 au 17 février 2017, à Johannesburg, où des jeunes Maliens s’imprégnaient de l’expérience sud-africaine. A la surprise générale, Mohamed Salia Touré figurait parmi la délégation. Un voyage discret qui faisait office de pèlerinage, pour celui qui était pressenti ministre de la jeunesse dans un passé récent. Plusieurs photos du séjour ont permis de situer le parcours que le chef sortant de la CNJ a réalisé.

A Soweto, Salia a suivi les traces de Mandela et même de Ghandi. Ce voyage aurait pesé sur le choix à faire, à savoir aller vers la politique avec de fortes convictions. D’ailleurs, moins de 3 mois après son retour, Mohamed Salia claquait la porte du CNJ avec fracas. Depuis, au fil des semaines, il nous est revenu que le jeune leader a mis en place un mouvement.

Des entrevues avec la jeunesse auraient déjà commencé et plusieurs audiences seraient accordées depuis son QG en commune 6. La citoyenneté serait essentiellement au cœur des échanges que le jeune Touré accorde à son public. Si la magistrature suprême n’est pas évoquée par son équipe, l’alternance au sommet de l’Etat apparait à chacune des prises de parole de Salia. Le vieillissement de la classe politique malienne actuelle conduit à un changement générationnel auquel il  est partie prenante.

En attendant, des rumeurs indiquent qu’avant la fin de l’année, le mouvement de celui qui aura longtemps incarné le CNJ, sera mis sur orbite. Une occasion de clarifier les ambitions de Mohamed Salia Touré qui a eu un gros bol d’inspiration en Afrique du Sud.

 

Idrissa KEITA pour JMI

Correspondant de JMI au Mali

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE