SHARE
Exif_JPEG_420

Le ministère des Mines a servi de cadre ce mercredi 16 août 2017, au lancement officiel de la Task force ministérielle intitulée « Mines et Revenus ».

Ce sont Trois départements ministériels, en l’occurrence celui en charge des finances et de l’économie, celui du Budget et  le Ministère des Mines et de la géologie qui, dans le cadre d’un projet pilote, vont mutualiser leurs efforts afin de permettre  de sécuriser les revenus issus du secteur minier guinéen.

L’objectif étant de maximiser les recettes fiscales issues du secteur extractif par l’enregistrement, l’intégration, la centralisation et l’analyse des données à partir d’une interface unifiée.

Le ministre des mines et de la géologie, Abdoulaye Magassouba, qui a présidé la cérémonie, pense que la mise en place de ce projet est une nécessité, vu que son département est confronté à de nombreux défis. « La contribution du secteur minier au développement économique passe par la réalisation effective de son rôle dans le financement de l’économie. C’est l’ambition des autorités Guinéennes, du chef de l’État, du premier ministre, chef du gouvernement pour que le secteur puisse effectivement permettre la mobilisation des ressources significatives pour le financement de divers secteurs de l’économie. Pour la réalisation de cet objectif, nous sommes confrontés à deux principaux défis. Le premier porte sur l’insuffisance de collaboration ou de coopération entre les différentes institutions nationales impliquées dans la détermination et le recouvrement des revenus du secteur extractif. Le deuxième défi porte sur l’asymétrie d’information entre les administrations nationales et les multinationales du secteur minier » a-t-il réagi.

Selon le ministre des Mines, à l’issue des concertations entamées avec les départements concernés, il est apparu la nécessité de joindre les forces pour pouvoir être plus efficaces dans l’identification et la mobilisation des revenus miniers. C’est pourquoi, d’après lui, il a été décidé qu’il était nécessaire de formaliser cette coopération afin d’avoir un cadre commun d’échange d’informations de renforcement de capacités d’actions communes pour pouvoir être en mesure d’atteindre les objectifs de recouvrement des revenus miniers.

La ministre de l’Economie et de finances a déclaré pour sa part que ce projet est un gage de transparence et de gestion efficace : « Ce projet dont on parle aujourd’hui est extrêmement important. Puisqu’il va permettre entre autres de partager l’information accrue avec plus de transparence. Il va également permettre de croiser l’information pour éviter la contradiction. Et cela va générer une sécurisation, une mobilisation accrue de nos recettes fiscales qui vont nous permettre de créer l’espace budgétaire nécessaire pour le projet d’investissement dans le cadre de notre plan national de développement économique et social. Ça va également permettre le recouvrement plus facile. Cela est assis sur une informatisation accrue. Je crois que c’est ce qui va nous permettre dans nos administrations de pouvoir travailler plus vite, plus efficacement et dans la transparence » a indiqué Malado Kaba.

Mamadou Aliou DIALLO pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE